Le Big Data et le numérique pour la croissance de l’imagerie médicale

L’industrie de l’imagerie médicale vit dans une période de transition marquée par l’émergence de nouvelles techniques et innovations dans le secteur qui doit s’adapter à une problématique d’écoulement de ses produits, notamment sur le marché européen où les budgets accordés pour la santé sont de plus en plus limités. Dans un marché mondial estimé à 28 milliards de dollars, les sociétés doivent s’adapter aux nouvelles exigences du secteur avec l’entrée en jeu du numérique et le Big Data dans la conception de plusieurs nouveaux produits.

Une croissance dans un marché plein de contraintes

Malgré les difficultés commerciales qui existent dans le marché de l’imagerie médicale, plusieurs sociétés investissent dans la recherche et développement afin de créer de nouveaux produits. En France, le groupe Acteon, est parmi les premiers à avoir travaillé sur des appareils connectés pour s’adapter au marché. Depuis la nomination de l’ancienne présidente de Lundbeck France, le groupe Acteon est devenu 7ème mondial de l’imagerie médicale.

Pour contourner les différentes contraintes du marché, les industriels se sont mis à jouer sur le coût de fonctionnement. Certains d’entre eux ont ajusté leurs dépenses, d’autres ont mis au point des technologies à faible consommation d’énergie. Chez Siemens Healthineers, la nouvelle IRM « Magneton Sempra » se distingue par sa faible consommation d’énergie (30% moins que les autres IRM). Chez GE Healthcare, on a développé une technologie qui fait passer la dépense en hélium – nécessaire pour le refroidissement de l’IRM – de 2000 litres à 20 litres seulement ce qui fait d’énormes économies pour le compte de l’entreprise.

Les défis de l’ère du numérique

Dans un monde où la haute technologie s’est imposée comme vecteur essentiel de croissance, l’industrie médicale ne peut que suivre la tendance. Les professionnels du secteur travaillent donc sur le Big Data pour développer des logiciels adaptés aux exigences du marché. Ainsi, Siemens, Philips et GE Healthcare ont investi dans la création de logiciels pour mieux gérer les flux de patients, faciliter la gestion financière des centres d’imagerie ou des applications pour faciliter l’interprétation des résultats d’un IRM.

L’introduction du numérique dans l’industrie médicale, dans toutes ses disciplines, a permis de développer de moderniser le secteur. Les industriels anticipent désormais une croissance de la radiologie interventionnelle, c’est-à-dire le développement de la technologie de l’intervention chirurgicale guidée par l’image.