L’impact du nouveau compteur de l’électricité sur la santé : Linky

EDF et Direct Energie, l’entreprise d’électricité et de gaz gérée par Stéphane courbit avaient lancé récemment des compteurs communicants qui sont capables de recevoir des ordres et d’envoyer des données sans avoir recours à la présence de l’être humain encore moins d’un technicien spécialisé.

Le principal objectif de Linky est de faciliter la vie des utilisateurs et de leur donner des idées sur leurs consommations énergétiques.

Un concept innovant et créatif

Depuis son lancement le 1er décembre 2015, ce compteur intelligent ne cesse de s’imposer afin de pouvoir remplacer 90% des anciens compteurs installés sur les foyers français.

L’objectif de ce compteur inoffensif est de permettre aux consommateurs de bénéficier gratuitement de ses apports sans rien payer, ni lors de l’installation ni lors de la facturation.

Le 27 décembre 2016 Direct Energie, le groupe d’électricité et de gaz appartenant à l’entrepreneur français, Stephane Courbit avait publié un article annonçant le résultat de l’étude menée par l’Anses (l’Agence nationale de sécurité sanitaire), qui déclare que ce compteur intelligent ne présente aucun risque sur la santé et sur l’environnement.

En effet, l’Anses affirme que ce dernier est loin d’être nuisible et que les ondes qu’il transmet sont moins de celles qu’un appareil ménager émet.

 

Une réponse claire et raisonnable

Face aux polémiques et aux inquiétudes autour du compteur Linky, Enedis a communiqué une explication raisonnable pour rassurer les clients qui ont opté pour cette technologie et les utilisateurs potentiels.

Pour faire face aux interrogations relevées auprès de certains organismes, associations, communes et particuliers, Enedis a publié un rapport détaillé relatif à l’évaluation de l’exposition de la population aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants.

 

Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, l’utilisation des compteurs intelligents appartenant à la nouvelle qui servent à améliorer les rentabilités et à faciliter la tâche humaine, n’a aucun effet néfaste sur la santé et ne nuit en aucun cas sur l’hygiène atmosphérique.

Considérés comme un objet cancérigène par l’OMS, néanmoins, selon l’étude effectuée Anses, les rayons émets par ce compteur intelligent sont équivalents à 0,03 micotesla.

Ayant pour principale vocation de rassurer les gens méfiants de l’utilisation de ce compteur et de stopper les rumeurs qui circulent autour de Linky, l’Agence nationale des fréquences ne cesse d’insister sur son caractère non-nuisible et sur ses étincelles douces incomparables de celles d’un ordinateur, d’un rasoir, ou encore d’un sèche-cheveux.