Présidentielle 2017 : Quels sont les droits légitimes du président de la république Française ? 

Date du premier tour des élections, infos utiles, vote utile, déclaration de patrimoine, mise en examen, sondage, candidat à présidentielle 2017, sondage…ces termes politiques envahissent depuis un bon moment nos écrans et les premières pages des journaux et des magazines.

Les élections présidentielles auront lieu le dimanche 23 avril 2017 ensuite le dimanche 7 mai 2017. D’ici quelques semaines les français choisiront le huitième président de la  République Française. Quel est le rôle de ce dernier ? Et quels sont ses pouvoirs ?

 À quoi ça sert, un président de la République ?

Le président de la république a-t-il vraiment tous les pouvoirs ? En France, le président de la république est élu pour cinq ans (un régime quinquennat). Comme il est le chef de l’Etat, on pense qu’il a de nombreux pouvoirs, par exemple, qu’il dirige la politique du pays en proposant des lois. Et bien la constitution n’a jamais contenu une loi qui offre au président le pouvoir de mettre des lois à sa guise. Toujours d’après la constitution, le président de la république ne joue pas le rôle d’un chef mais plutôt d’un arbitre. Ainsi, il signe les actes de promulgation des lois pour attester qu’elles ont été adoptées par les Députés et les Sénateurs et il peut toutefois saisir le Conseil Constitutionnel en cas de doute sur le respect de la constitution.

Quelles sont les relations du Gouvernement avec le président de la République ?

Ces actes, sont également contre signés par le gouvernement, et plus précisément le Premier-Ministre et les ministres concernés par cette loi. C’est donc bien, le gouvernement qui dirige la politique du pays.

Si le gouvernement jouit de cette légitimité, c’est parce qu’il est responsable de devant l’Assemblée Nationale toute en sachant qu’elle peut à tout moment l’exclure de son poste si elle n’est pas satisfaite de lui. C’est notamment le cas, quand le gouvernement n’est pas de la même couleur politique que la majorité des députés. Dans ce cas, le président est obligé de reformer un gouvernant accepté par la majorité des députés.

En effet, quand l’Assemblée Nationale et le gouvernement sont du même bord politique que le président, ce dernier prend plus de liberté avec la constitution.

Il se permet par exemple de proposer des lois ou de choisir des ministres tout en sachant que c’est le rôle du Premier-Ministre. C’est de ce contexte que s’est fondée la « Pratique Présidentialiste ».

En revanche, en cas de cohabitation, c’est-à-dire de désaccord politique entre l’Assemblée Nationale et le Gouvernement avec le Président, on applique bien plus strictement la constitution.

Que signifient pouvoirs d’exception ?

Enfin, le président de la France dispose de pouvoirs exceptionnels en cas de crise majeur (guerre, terrorisme, catastrophe naturel…), ce qui signifie qu’il peut prendre toutes les mesures exigées par les circonstances. Par ailleurs, en tant que chef des armées, il est le seul détenteur du feu nucléaire.

D’ici quelques semaines, les français vont élire pour leur nouveau président et donneront tous ces pouvoirs à la personne à laquelle ils font le plus confiance.