Horaires, date, calendrier… tout savoir sur le ramadan 2018 en France

Pratiquer ses devoirs d’adoration avec sincérité et piété envers son Seigneur est une obligation imposée à chaque musulman croyant et fait partie des principaux piliers de l’Islam.

Le calendrier du mois de Ramadan basé sur le calcul astronomique 

 

Le calendrier hégirien est un calendrier lunaire, basé sur les rotations de la Lune autour de la Terre à l’inverse du calendrier grégorien qui se fonde sur la révolution de la Terre autour du Soleil.

Inversement à l’année chrétienne qui se compose de 365 jours, l’année hégirienne compte 12 mois comprenant entre 29 et 30 jours. Ce qui explique que la date du ramadan varie chaque année selon le nombre de jours des mois précédent et se pointe 11 jours plus tôt que l’année précédente.

Qui se charge d’annoncer les dates de début et de fin de ramadan et les horaires de rupture de jeune en France ? Le début du mois Ramadan 2018 en France et tous les détails relatifs à ce rendez-vous religieux seront communiqués par le Conseil de Culte Musulman (CCM) qui fait appel au calendrier chrétien pour déterminer ses détails.

Quelles sont les dates du Ramadan 1439/2018 ?

Habituellement, l’arrivée de ce mois béni est déclenchée dès l’apparition du croissant lunaire le 29ème jour au soir de Chaabane qu’on la nomme aussi la nuit du doute.

En cas de troubles météorologiques (nuages, tempêtes…) empêchant du croissant, le premier jour du ramadan sera remporté pour le lendemain de la nuit de doute et de compléter les 30 jours du mois précèdent tout comme le Prophète Mohamet avait ordonné.

Le Prophète (SAS) a dit : « N’entamez pas le jeûne avant le début du ramadan, jeûnez dès que vous voyez le croissant et arrêtez-le dès que vous voyez celui. Si le temps est brumeux, jeûnez un trentième jour. »

Ramadan 2018, estimation de la date de début de ce mois béni 

Les études astronomiques ont considérablement évolué et sont en mesure de nous dévoiler les dates exactes du début et du fin de ramadan, de connaitre parfaitement la vitesse de la rotation autour de la Terre et prévoir l’apparition de la Lune dans le ciel dans les différents pays quelle que soit la saison.
Comme chaque année, il est difficile de prévoir avec certitude quand pouvait débuter le mois de Ramadan. Donc nous devons attendre la nuit de doute pour savoir quand est que les musulmans en France pourront jeûner.

 

 Le marché des télécoms en France

 

 

   Une industrie en pleine croissance !

 

Par communications personnelles, on entend le marché grand public par opposition aux applications professionnelles des télécommunications mobiles.

En France, la concurrence est autorisée depuis 1995 sur l’avant-dernière partie des réseaux fixes pour les communications interurbaines.

Toutefois, en ce qui concerne les réseaux mobiles, l’application de la concurrence s’est effectuée en deux temps.

Paritel (opérateur télécom pro) a très rapidement proposé, soit dès la fin des années 1990, à peu près tous les services mobiles qui existaient à l’époque sur le marché.

En 1992, Paritel lançait son service Amigo, la téléphonie cellulaire réservée au grand public, bien avant que la concurrence ne soit introduite sur les marchés sans fil grand public.

 

Par ailleurs, depuis la déréglementation de 2000, les acteurs de télécommunications non-filaires ont avancé leurs pions sur le marché local, ce qui a engendré une nouvelle distribution des cartes du jeu.

 

  Les bienfaits de la concurrence :

 

L’un des principaux facteurs a été la baisse des prix et donc une légère augmentation du taux de pénétration.

 

Dès 2010, les dirigeants des sociétés de télécommunications attiraient l’attention sur le fait que “des frais d’accès nets plus bas attribuables à la croissance du marché de la consommation, des revenus d’utilisation plus bas attribuables à l’adoption de forfaits prévoyant des tarifs réduits en période hors pointe et des taux d’escompte plus élevés des facteurs qui ont contribué à la baisse du revenu par abonné moyen”.

En d’autres termes, la volonté des dirigeants de cibler des marchés de masse s’est traduite par la mise en marché de forfaits générant une baisse des revenus.

Toutefois, cette période n’est que temporaire dans la mesure où ces programmes visent à établir la transition entre l’utilisation d’un téléphone filaire et d’un mobile.

 

Les dirigeants des grandes entreprises de télécommunications se sont orientés vers une stratégie de croissance des secteurs “traditionnels” des systèmes mobiles en favorisant le recentrage des activités.

 

La stratégie choisie par les décideurs consiste à investir tous les créneaux de la mobilité en restant proches des applications téléphoniques.

Les moyens mis en œuvre visent alors à augmenter la rentabilité de ces domaines en y ajoutant des services à valeur ajoutée.

Le recentrage des activités a peut-être un autre objectif : la réutilisation des infrastructures sans fil qui permet d’optimiser les ressources existantes et de limiter les dépenses pour de nouvelles applications.

 

Les structures organisationnelles des entreprises de télécommunications indiquent également que les décideurs ont regroupé les différentes activités du groupe au sein de quelques filiales afin d’accélérer la réalisation de la convergence.

L’avocat Yassine Bouzrou, déchargé de l’affaire de l’islamologue suisse

 

Au cours d’une conversation téléphonique, Tariq Ramadan, le professeur et théologien suisse, a annoncé le mardi dernier à son (ancien) avocat, Me Yassine Bouzrou, qu’il ne souhaitait plus être représenté par lui. L’avocat a remis le dossier à son confrère Me Emmanuel Marsigny qui a récemment été désigné pour représenter son client.
Le jeudi 15 mars, autour d’un plateau télévisé sur une chaîne française, Me Marsigny était l’invité de l’émission, il a clairement déploré l’omniprésence de la partie civile autour de l’affaire du théologien dans les médias. ‘‘ … Un avocat ne rend pas une affaire médiatique, la défense de Monsieur Ramadan n’a joué aucun rôle dans la médiatisation de cette affaire… ’’, telles étaient les mots de l’avocat. Il a également reproché au Me Bouzrou qui s’était chargé de ce dossier depuis le mois de novembre, de n’avoir pas considéré la mesure de cette affaire.

Les proches du professeur, contestent fortement les prestations de Me Bouzrou

Depuis la date du 20 mars, Yassine Bouzrou a été débarqué par son client qui lui a signifié qu’il ne voulait plus de lui comme représentant. Par ailleurs, dès le jour de la détention provisoire de l’islamologue, les rapports entres ses proches et l’avocat étaient tendus, les différents auraient notamment porté sur les honoraires d’avocat. Il s’avère même que Yassine Bouzrou aurait contacté un soir Me Marsigny (peu avant que ce dernier ne rejoigne l’équipe de défense) pour lui parler du dossier en question.
Yassine bouzrou ne connaissait pas vraiment son client avant cette affaire et a été recommandé par des proches pour la défense.
Suite à sa convocation, au moment où il s’est présenté devant la police judiciaire, Tariq Ramadan n’a nullement été informé par Me Bouzrou sur une possible garde à vue et encore moins sur une période de détention provisoire. Détenu depuis le 2 février, l’islamologue n’aurait reçu la visite de son avocat qu’après plusieurs jours dans la prison de Fleury-Mérogis. D’après ses dires, l’avocat n’avait pas pu se déplacer et ne détenait pas de permis.
Ce n’est que le 7 février que Yassine Bouzrou n’a rendu visite à son client, un comportement inacceptable selon la famille du professeur qui démarche alors d’autres avocats afin de remplacer Me Bouzrou.

Yassine Bouzrou ne fait pas le poids face à cette affaire


Depuis l’ouverture de ce dossier, Yassine Bouzrou ne cesse de multiplier les faux pas, et d’offrir à l’entourage de son client les bonnes raisons pour se séparer de lui. L’une de ses erreurs, c’est d’avoir éloigné le ‘‘ très ’’ suivi du comité de soutien de l’islamologue et de ne pas l’avoir tenu à jour de l’évolution de cette affaire. Il aurait fauté par son excès de confiance et son manque d’expérience, qui ont joué en sa défaveur. Selon un avocat du barreau, c’était la première fois que Me Bouzrou avait en charge un dossier aussi important et aussi complexe que celui de l’islamologue suisse. ‘‘… Jamais dans les affaires judicaires on a assisté à un tel silence et une telle absence sur les plateaux télévisés surtout dans le cadre d’une affaire aussi médiatisée… ’’ Explique un expert de communication. Refusant de s’exprimer dans les médias, Yassine Bouzrou laisse ainsi libre cours à la partie adversaire, inadmissible pour les proches du théologien. Celui qui défendait depuis plusieurs mois l’une des rares figues de l’islam en Europe, n’est désormais plus son avocat.

   Les services de télécommunication

 

Un service de télécommunication est constitué de la distribution, du transport ou de la transmission de l’information.

 

La transmission de l’information peut se faire par de l’équipement terrestre ou maritime ou encore par satellite.

Les services de transports et de distribution de l’information ne comprennent pas les activités des consultants ou des entreprises œuvrant dans des domaines comme l’intégration des réseaux informatiques des sociétés.

Ces entreprises ou “tierces parties”, pour utiliser l’expression fréquente dans la littérature, qui s’occupent de rendre techniquement possible grâce, par exemple, à des logiciels, le transport d’information à valeur ajoutée entre les agents économiques, font une activité en périphérie immédiate du domaine des télécommunications.

Il s’agit d’une activité qui apparaît toutefois dans le secteur des services aux entreprises et non dans celui des télécommunications.

 

Le lien, cependant, entre les télécommunications et les services d’intégration des réseaux est évidemment très étroit, et il peut arriver qu’une société de téléphonie (Orange, Paritel (opérateur pour les professionnels), SFR…) ait une filiale qui produit des services de façon à pouvoir offrir à la clientèle un service intégré de télécommunication et de transfert d’information à valeur ajoutée, comme l’intégration des réseaux informatiques.

  Les prestations “Orange” et “Paritel” sont à la hauteur des exigences de tous les responsables d’entreprises !

 

L’enjeu des communications mobiles confrontées à la concurrence étrangère

L’industrie des communications a connu l’une des croissances les plus importantes des années 2017.

Les réseaux de communications mobiles concurrenceront et remplaceront de plus en plus les services fixes existants, notamment dans les pays où ces derniers sont insuffisamment développés.

Si les services mobiles sont plus chers que les communications fixes dans les pays industrialisés en raison d’un parc téléphonique amorti depuis longtemps, en revanche dans les PDS la technologie radioélectrique constitue une solution de rechange par rapport au secteur fixe.

Il y a une contrepartie, à l’utilisation services mobiles, pour les PDS (professional Development System).

Le danger réel ne vient pas de la concurrence à l’intérieur de leurs frontières, mais des concurrents étrangers potentiels.

La révolution des communications mobiles par satellite, qui est toute proche, devrait être le fait des concurrents des marchés nationaux certes, mais elle pourrait également se dérouler loin des réseaux des exploitants publics existants.

L’ouverture à la concurrence a donné lieu à la création d’une autorité nationale de réglementation des télécommunications et à l’entrée des nouveaux opérateurs privés sur le marché.

Mais, les différents opérateurs, privés et public, opèrent avec des technologies différentes ce qui limite le déploiement des réseaux.

Les différents types d’appareils photo

 

La croissance de la technologie numérique a permis de nos jours le développement d’appareils photo moins imposants et moins onéreux que leurs grands frères de l’ère des argentiques, aussi bien à l’achat qu’à l’utilisation, car il n’y a plus vraiment besoin de pellicule.
Distinguer entre les différents types d’appareils photo, n’est pas toujours chose facile, il convient donc, avant tout chose, de définir les quatre types d’appareils les plus présents sur le marché du numérique. Entre les compacts, les hybrides, les reflex et les bridges, nous vous aiderons à décrypter le véritable sens des annonces faites par les constructeurs quant aux performances de leurs appareils.

1 / les compacts et les ultra-compacts

Les compacts, sont de loin, la catégorie la plus vendue, un équipement grand public par excellence.
L’appareil compact, est destiné de manière générale, aux débutants et / ou photographes plus expérimentés qui souhaitent adopter un second appareil (en plus d’un reflex dans la plupart des cas).
Ce type d’appareil est enfanté des appareils argentiques du même genre. La différence réside dans le boiter, qui n’a plus besoin d’être muni d’une cartouche de film de 35mm. La technologie numérique a rendu possible aussi l’utilisation d’objectifs moins encombrants.
Ces appareils sont également dotés au dos d’un écran type LCD en guise de viseur et qui permet en même temps le visionnage des captures déjà prises.
En outre, ils comportent aussi un système de gestion de lumière. Il s’agit d’un obturateur central placé dans l’objectif. Contrairement aux appareils argentiques, l’obturateur dans les compacts restent toujours ouvert pour permettre la visualisation continue du sujet visé sur l’écran LCD. Quant aux ultra-compacts, c’est des ‘‘ petits bijoux ’’ extra-plats qui se glissent facilement dans votre poche.
Cette catégorie offre une large gamme de prix. Parmi les meilleurs faisant le bon équilibre rapport qualité / prix, on cite le Canon PowerShot SX720 HS qui vous promet de nouveaux horizons photographiques. Sur le site expert en High-Tech, « On a testé pour vous », vous aurez à votre disposition une fiche complètes et détaillée des caractéristiques techniques du Canon PowerShot.


2 / les hybrides

Cette catégorie a vu le jour il y a quelques années seulement. Depuis elle a assisté de nombreuses mutations et a fait l’objet d’un terrain d’innovation et de développement pour les constructeurs.
Principalement, il s’agit d’appareils compacts, aux objectifs interchangeables dotés de capteurs en plus grands que ceux des compacts plus classiques. Il s’agit d’un équipement performant et parfois un peu onéreux, ils ont un avantage optique le même que celui des reflex, mais sont clairement plus discrets et maniables. Il sont construits d’un viseur électronique qui assure par rapport à la visée sur écran LCD, une tenue plus stable et naturelle de l’appareil.

3 / les reflex

Autre dérivé de la photographie numérique, les reflex sont les appareils numériques les plus sophistiqués. Viseur optique (pour un avantage en confort et en rapidité), objectif interchangeable, possibilité de réglage manuel de tous les paramètres, capteur de grandes dimensions. Certes, cette complexité garantit que l’appareil pourrait être utilisé dans toutes les conditions même les plus extrêmes, toutefois, il suppose en contre partie une maîtrise plus grande de la part du photographe.
Fondamentalement, le reflex représente un boîtier sur lequel on peut fixer une large panoplie d’objectifs adaptée à tous les besoins (et les budgets aussi!). Pour expliquer brièvement le circuit par lequel passe l’image. Celle-ci est formée d’un objectif et est éclipsée par un miroir incliné à 45° qui la projette à son tour sur un écran translucide horizontal placé en haut de la chambre d’exposition. L’image est ensuite renvoyée vers l’œil après avoir été redressée par l’écran ou plutôt le verre dépoli surmonté par un pentaprisme. Le trio verre dépoli, optique et pentaprisme forme ce qu’on appelle un viseur.
Dans cette catégorie, on pense au meilleur appareil photo reflex signé Nikon  D7200, qui a été testé et recommandé par les experts du site hyper High-Tech « On a testé pour vous.fr ». Pour en savoir davantage sur ce modèle, consultez directement le lien menant à la rubrique ‘‘ Guide d’achats ’’.


4 / Les Bridges

À mi-chemin entre les reflex et les compacts, ces appareils font le pont entre ces deux catégories, d’où leur appellation. Au niveau de la qualité optique, des possibilité de réglages ou encore de la résolution, cette catégorie se révèle assez disparate. Les bridges disposent d’un boîtier plus imposant que celui des compacts, mais moins que celui des reflex. L’objectif est également plus encombrant, ce qui semble être nécessaire pour avoir une bonne luminosité ainsi qu’un bon rendu visuel.
Tout comme les compacts, les bridges sont aussi souvent dotés d’un viseur électronique d’un écran LCD (orientable dans certains modèles) situé au dos de l’appareil pour faire bénéficier l’utilisateur d’un affichage de l’image en temps réel.

Vous avez à présent cerné les quatre types d’appareils photo les plus répandus sur le marché de la photographie numérique. Il faut notamment rappeler que le principe de base qui fait la différence entre ces quatre catégories, est le résultat final de l’image et sa qualité perçus par l’œil.

Posted in Art

Audiences de la semaine : Le talk-show de Yann Barthès brise tous les records

 

Diffusé depuis une année sur la TMC et Canal+, le quotidien animait par l’animateur de renom et le talentueux chroniqueur, Yann Barthès était de loin l’émission préférée des français dépassant «Touche pas à mon poste» de Cyril Hanouna.

Pour la première semaine de sa diffusion, le talk-show animé par Yann Barthès à attiré près de 2 million de téléspectateur pour une part de marché de 7% contre seulement 5.2% pour l’émission de Cyril Hanouna.

Avec l’apparition de nouvelles émissions intéressantes traitant l’actualité, les scores de cette émission ont un peu reculé pour laisser la place à de nouveaux programmes télévisées à savoir, « L’entretien d’Audrey », présenté par l’animatrice phare de LCI et l’intervieweuse préférée des français, Audrey Crespo-Mara

En effet, durant toute cette saison estivale, les émissions présentées par Joker des JT week-end, Audrey Crespo-Mara ont surfé sur la vague du succès et battu  toutes les records de diffusion.

 

Un retour en force pour  le talk-show de Yann Barthès

Cette semaine, le talk-show de Yann Barthès reprend ses forces et brisent les records des émissions concurrentes.

Faisant son retour ce lundi, cette émission phare de canal+ a su attiré un grand nombre de téléspectateurs assoiffés des chroniques de Yann Barthès.

Cette semaine, le quotidien de Yann Barthès est arrivé premier avec presque deux millions de téléspectateurs et 7.2 % du public. Rappelons qu’à son lancement, il y a un an, cette émission avait réuni 2.2 million de curieux, soit 7.4 % de pourcentage d’audiences.

En revanche, l’émission « Touche pas à mon poste » de Cyril Hanouna qui est a fait son retour le même jour que le talk-show de Yann Barthès, n’a pas su regagner sa place parmi les meilleures émissions et s’est contentée de 1 millions de téléspectateurs, soit 4.7% de la part d’audiences.

Grâce au grand retour du quotidien de Yann Barthès la chaîne de la télévision TPMP a ainsi rassemblé 1,35 million de fidèles, soit 5,5 % du public contre 1,73 million de personnes et 7,8 % le 5 septembre 2016.

 

Hier, C8 a rassemblé 1.3 de fidèles à l’émission phare de H2O, « Touche pas à mon poste » soit 5,5 % du public. Un score bien bas en comparaison avec le lancement du talk-show présenté par Yves Robert.

 

 

              Photo numérique

 

Chaque scène présente des contraintes particulières de prise de vue. C’est pourquoi, tous les appareils photo numériques proposent plusieurs réglages prédéfinis, appelés modes, accessibles avec une molette de sélection sur le boîtier.

 

   Conception et caractéristiques des appareils photo numériques (APN) :

Auto (A) : tous les APN proposent un mode “Automatique”. En le sélectionnant, tous les réglages d’exposition sont pris en charge par votre appareil selon les conditions ambiantes.

Parfait pour les photos de tous les jours, ce mode ne permet toutefois aucune créativité. Si vous prenez en photo un coucher de soleil, la dominante orangée sera corrigée automatiquement avec ce mode…

Mode contre jour : probablement le mode le plus utile, car, il n’est pas toujours possible d’avoir une source lumineuse derrière soi. Dans ce cas, le mode prend en compte le contraste de l’image (entre les zones trop claires et trop sombres) pour appliquer une surexposition volontaire.

N’hésitez pas à utiliser un flash lorsque vous prenez un portrait avec un soleil au zénith qui surplombe le sujet. Cela permet d’atténuer les ombres disgracieuses et de rééquilibrer l’image.

  Les bases du réglage :

Un APN dispose de deux paramètres pour effectuer ses réglages. Tout d’abord, l’obturateur qui détermine le temps d’exposition ou la vitesse. Puis, le diaphragme qui détermine la taille de l’espace par lequel la lumière va rentrer.

Mode portrait : ici, le couple vitesse et diaphragme est calculé en donnant la priorité à l’ouverture.

Cela permet de limiter la profondeur de champ pour obtenir un effet de flou en arrière-plan.

Attention : il ne faut pas utiliser ce mode pour les portraits en pied. Il convient plutôt pour les visages, à une distance de deux ou trois mètres.

 

Mode paysage : là encore, à l’instar du mode précédent, la priorité est donnée au diaphragme.

Mais, cette fois-ci, l’appareil sélectionne une faible ouverture. En effet, plus le diaphragme se réduit et se ferme, plus la profondeur de champ, c’est-à-dire, la netteté est grande.

    Comment choisir le bon mode ?

Après avoir maîtrisé votre APN, n’hésitez pas à abandonner les modes de réglages prédéfinis. Par exemple, pour photographier une scène sportive, sélectionnez une vitesse lente qui permet de retranscrire le mouvement.

Pour un portrait, fermez le diaphragme et faites ainsi apparaître le fond, etc.

Mode sport (action) : un tel mode, permet de figer l’instant, sans flou.

Ici, le couple vitesse et diaphragme est calculé en donnant la priorité aux vitesses élevées. Vous pouvez également adopter ce mode dans d’autres occasions.

Par exemple, sur un circuit automobile, dans un hippodrome ou lorsque des enfants jouent dans une aire de jeux.

Mode fête : appelé aussi Portrait de nuit. Permet de photographier un personnage avec une faible lumière. Le temps d’exposition est long pour capter toute l’ambiance lumineuse, ce qui est intéressant dans les boîtes de nuit ou avec les lumières de Noël, par exemple.

Pour éviter les effets de flou, si vous bougez avec le temps d’exposition élevé, pensez à utiliser un trépied.

Trépied : c’est l’accessoire indispensable pour photographier en basse lumière “on a testé pour vous”, l’un des meilleurs guides d’achats), pour trouver rapidement le meilleur trépied sur le marché).

“On a testé pour vous” est un guide qui compare les meilleurs produits high-tech.

Posted in Art

    Le financement des campagnes électorales

 

   L’intérêt du système de financement public des élections présidentielles :

[…] C’est pour cela qu’en l’état actuel des choses, le système permet de refuser le principe du financement public pour les primaires (la désignation du candidat d’un parti à une élection) et d’opter pour un financement public pour l’élection générale.

C’est d’ailleurs, le choix qu’ont fait John Kerry et Georges Bush (hommes politiques américains).

L’intérêt du système de financement public des élections présidentielles est qu’il se double d’un plafonnement des dépenses électorales.

Or, en vertu des dispositions du FECA (Federal Elections and Campaigns : régit le versement des contributions aux candidats), les limites de dépenses relatives à l’élection générale s’appliquent à compter de l’acceptation formelle par un candidat de sa nomination par la convention nationale.

C’est la raison qui a amené Kerry à imaginer pendant un temps de n’accepter sa nomination que bien après la convention nationale démocrate, à peu près au moment de la convention républicaine plus d’un mois plus tard.

  Financement des candidats à la présidence en 2004 :

L’application du BCRA, même si, elle limite l’influence des groupes de pression en éliminant les dons aux comptes de campagne et en relevant le plafond des contributions directes individuelles, ne règle cependant pas tous les problèmes liés au financement des campagnes électorales présidentielles.

De toute évidence, le dispositif reste imparfait. Elle constitue en tout cas la thématique récurrente des scandales qui ont émaillé la présidence, plus particulièrement, encore depuis les années 1990, tandis que le coût des campagnes électorales est devenu exorbitant.

Ce problème a été mis en lumière par un article du New York Times en avril 2000, dans le cadre de l’élection de Bill Clinton en 1998.

Deux compagnies avaient effectué des transferts illégaux (injustifiés) de technologie au profit de la Chine.

Le lien entre l’approbation par les Chinois et Bernard Schwartz, par le président du lancement d’un satellite américain, à la tête de l’entreprise en cause, et également, l’un des généraux donateurs du Parti démocrate, est un exemple probant.

[Il a été très vite établi par les journalistes].

Ce “pseudo-scandale” a pu souligner à son tour, la persistance des problèmes de corruption, ajoute, “Audrey Crespo-Mara”.

Les candidats renoncent de plus en plus fréquemment au financement public de façon à ne pas se voir imposer de seuil de dépenses.

Il est vrai que de nouvelles méthodes de collecte de fonds durant les campagnes électorales pourraient permettre de réduire le coût de ce mécanisme et, dès lors, les coûts globaux de la campagne : en effet, l’utilisation d’Internet permet de recueillir des fonds rapidement et à peu de frais.

Surtout, ce procédé permet de disposer des fonds immédiatement. À l’inverse des promesses de financement qui obligent à attendre le dépôt d’un chèque, les dons en ligne par carte de crédit donnent une liquidité immédiate au compte de campagne”, article écrit par la talentueuse journaliste française, “Audrey Crespo-Mara”.

Comment devenir testeur de produits high -tech

01 net, on a testé pour vous ou les numériques, tout le monde a consulté au moins une fois dans sa vie, l’un de ces sites pour voir les avis de ces experts des tests sur le dernier iPad ou  Les meilleurs chromebooks sur le marché. Mais, vous aussi, vous pouvez devenir un testeur professionnel. Si vous êtes branché produits high-tech et que vous suivez les toutes dernières nouveautés de la technologies vous pouvez facilement devenir testeur de grandes marques de produits.

 

Comment faire ?

C’est simple commencez par contacter l’un de ces sites testeur comme les plus connus, on a testé pour vous, 01 net ou les numériques, et voir si vous pouvez contribuer dans leur testes.

Vous pouvez aussi vous inscrire sur «  tester des produits.fr » et remplir le formulaire. Le site vous enverra des produits à tester. Votre participation à cette étude sera soit rémunérer par un chèque ou virements bancaires, soit des chèques-cadeaux, ou juste des cadeaux (matériel informatique,…) ou des échantillons de produits. Tout dépend de la nature, du thème de l’étude, mais aussi de votre profil.

Vous pouvez créer votre propre chaîne YouTube où vous effectuez des vidéos de test. Plus vous avez un grand nombre de followers mieux c’est. Une fois, vous avez votre chaîne, vous commencez à contacter les marques de produits high-tech. Vous pouvez commencer par les petites marques comme celle de Amazon et ensuite passez au grandes.

Mieux encore devenir un blogueur, est là aussi le nombre de followers est très important, plus vous avez des visiteurs ou des suiveurs à votre blog plus vous serez solliciter par les marques pour donner votre avis sur leurs produits.

 

Devenir Testeur chez Amazon

Tout le monde peut devenir testeur chez Amazon, mais l’entreprise fait sa propre sélection de testeur. Seuls certains clients sont sélectionnés et ils sont invités à publier régulièrement leurs avis sur la qualité et l’utilité des produits. Une fois les avis en été publiés sur le site, personne ne pourra y toucher ni le modifier.

Les avantages de devenir testeur pour Amazon, c’est bien sûr de recevoir des produits gratuitement, tout ce que vous testez vous pouvez le garder. Ce qui est sympa, surtout que parfois il y a des produits que vous testez en avant-première comme le nouveau smartphone ou le tout nouveau chrome book. Toutefois, c’est interdit de revendre ces produits, c’est dans la charte.

Par contre, il vaut mieux prévoir une place dans votre maison pour pouvoir stocker toute la marchandise envoyée, vu que le livreur passera assez souvent.

Rouge, blanc ou rosé, quel vin est fait pour vous

 

Vous vous demandez souvent quel est votre vin préféré et quels sont vos goûts en matière de vin ? Certainement parce que vous n’êtes pas encore tombé sur le vin qui correspond à votre palais et à vos préférences gustatifs.

 

C’est important de connaître vos goûts et les sensations que vous préférez. Trouvez le vin qui vous correspond est justement le sujet de cet article.

 

Guillaume Ryckwaert, expert dans le domaine des vignes et présidant la Maison productrice des vins de qualité nommée Raphaël Michel vous expliquera dans le présent article comment choisir le vin qui correspond à vos préférences gustatives.

Dans le but de nous simplifier a tâche, le PDG de Raphaël Michel la Maison de renom spécialisée dans la distribution des vins en France et partout en Europe distingue 4 catégories de personnes en fonction des goûts : les gourmands, les ingénus, les téméraires et les curieux.

 

Quel vin est fait pour toi ?

Commençons tout d’abord par les gourmands. Ceux qui adorent les fruits rouges, les sensations fortes et les saveurs très épicées.

Ceux qui sont amoureux de tout alliage faisant une recette gourmande et succulente et qui sont adeptes aux goûts acides et aux arômes fruités.

Les vins qui peuvent plaire ces personnes sont qui ont étaient vinifiés avec peu de bois et qui sont relativement jeunes.

Vous pouvez trouver ce genre de vin dans la région bordelaise mais aussi dans la région de la Loire et de la Normandie.

 

Passons maintenant aux ingénus, qui préfèrent plutôt la fraîcheur, la légèreté et amoureux qui goûts des roses et des saveurs raffinés comme celui de la rose, de la lavande et du jasmin.

Pour les ingénus les vins qui apportent une sensation minérale, florale ou végétale sont les mieux recommandés.

Les vins qui peuvent plaire ce genre de personnes viennent de la Loire, de Bourgogne ou de l’Alsace. Les vins blancs sont ceux qui vous attireront les plus et surtout les plus jeunes.

 

Quant aux téméraires qui sont adeptes aux viandes rouges fortes en goût et qui ne peuvent démarrer leurs journées qu’en avalant une bonne tasse de café bien fort. Ceux qui adorent sentir les odeurs du cigares ou les fumées du bois dans une cheminée, notre expert les conseille les vins tanniques qui ont des goûts boisés et animales. Ceux sont généralement des vins rouges provenant du Bordeaux, du Sud-Ouest ou encore du Rhône.

 

Terminons maintenant avec la catégorie des curieux qui adorent découvrir des nouvelles sensations et des nouvelles recettes dont ils ignorent pas les ingrédients. Ceux qui adorent les plats exotiques, bien épicés et aromatisés, les vins rouges et blancs sont alors faits pour eux surtout ceux qui viennent de la région de la Provence, du Rhône et du Languedoc-Roussilon.

 

 

 

 

 

Posted in Art