Sécurité routière : apprenez à installer convenablement le siège de votre bébé

 

Vous venez d’avoir votre nouveau bébé et vous souhaitez, vous renseigner davantage sur l’installation de son siège auto? Vous venez d’acquérir une nouvelle voiture et vous aimez savoir comment installer le siège de votre bébé ? Suivez nos conseils et garantissez la sécurité de votre enfant.

 

D’après l’entreprise française de courtage en assurances Filiassur, 2 enfant sur 3 sont en danger sur la route et 1 sur 5 n’est pas attaché  à son siège auto.

Fautes d’intention ou manques d’information, la société de prévoyance et de courtage en assurances, Filiassur ne cesse de sensibiliser ses clients sur les conséquences d’une mauvaise installation du siège auto et sur l’importance de vérifier l’attachement de son enfant.

 

 

Comment installer un siège d’auto orienté vers l’arrière

 

Installer les premiers sièges d’auto pour votre bébé peut vous rendre un peu nerveux, suivez donc nos conseils et garantissez la sécurité de votre enfant.

Dans un siège auto orienté vers l’arrière votre bébé fait face à l’arrière du véhicule. Ce type de siège doit être utilisé jusqu’à ce que votre enfant soit âgé d’au moins un an, qu’il marche sans votre aide et qu’il pèse au moins 10 kilos.

Il est également recommandé de maintenir votre enfant dans un siège orienté vers l’arrière aussi longtemps que possible.

Si toutefois votre enfant devient plus grand pour la limite de poids et de taille de son siège, optez pour un nouveau siège bébé-enfant.

 

En effet, il existe deux options d’installation d’un siège bébé orienté vers l’arrière. Vous pouvez soit utiliser la ceinture de sécurité, soit le système d’ancrage du siège même.

Lorsque votre enfant dépasse le poids de 18kg, n’utilisez plus le dispositif SAU à moins que le fabriquant de votre véhicule et celui de dispositif du retenu l’indiquent.

Dans le cas contraire, utilisez plutôt la ceinture de sécurité pour l’installation du siège auto de votre bébé.

Lorsque les deux options d’installation sont possibles, optez pour la méthode la plus simple pour vous.

Si l’installation vous semble encore compliquée, n’hésitez pas à lire le guide d’utilisation du siège auto et celui de votre véhicule.

 

  1. Premièrement: Repérer les deux barres d’ancrage et placez le siège auto entre les deux barres.
  2. Deuxièmement: Identifiez les deux connecteurs SAU sur le siège d’auto
  3. Troisièmement: Bouclez les connecteurs du siège auto dans les barres d’ancrage de votre véhicule et assurez-vous de bien entendre le clic
  4. Quatrièmement: Tenez-vous derrière et serrez bien le siège vers l’avant afin de s’assurer de sa bonne tenue
  5. Cinquièmement: Placez votre enfant et vérifiez que les ceintures sont bien attachées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Assurance de l’étudiant

 

    Faut-il prendre une assurance spécifique ?

Généralement, l’étudiant doit souscrire à deux types d’assurances : l’assurance incendie et l’assurance familiale.

Quel est l’avantage de ces assurances ?

Ces assurances présentent un immense avantage.

Elles suivent l’étudiant pendant ses années d’études (y compris dans son kot).

L’assurance la plus courante, c’est l’assurance incendie des parents : ce type de contrat couvre la responsabilité que l’étudiant encourt comme locataire de la chambre qu’il va occuper.

Éventuellement, elle couvre l’immobilier qu’il va transporter avec lui, les matériels de ménage, …

L’autre assurance, c’est l’assurance familiale, elle couvre les dommages qui sont causés à des tiers, dans la vie de tous les jours.

Un étudiant est supposé, lui aussi, encourir une responsabilité, s’il devait causer dommage à autrui.

Là encore, les assurances familiales, continuent à couvrir les étudiants pendant la durée de leurs études.

Ces deux assurances (familiale et incendie) ne sont pas légalement obligatoires.

 

  faut-il une assurance particulière pour ce type de logement ?

Pour que ça marche, il faut que l’étudiant, bien évidemment, soit encore domicilié chez ses parents.

L’idée, c’est qu’il doit faire partie du ménage de ses parents, c’est une question de nature économique.

Il faut bien savoir, s’il continue à faire partie du ménage, s’il dépend financièrement de ses parents, et également, la question de savoir, est ce qu’on parle bien d’un kot pour les études.

À ce moment-là, il faut bien vérifier, si le contrat des parents, est un contrat qui continue à couvrir les enfants quand ils sont en kot pour la durée de leurs études.

Filiassur Assurance se spécialise depuis plusieurs années dans ce domaine.

Le moment où, on ne parle plus d’étude, cet étudiant, doit aller voir son assureur, et doit vérifier avec lui, dans quelle mesure, il faudra prendre une assurance de responsabilité civile chez Filiassur Assurance pour sois même (que ce soit pour la responsabilité locative ou pour l’assurance familiale).

En cas d’incendie ?

Dans le code civil, il y a des dispositions spéciales en matière d’incendie : en cas d’incendie, les locataires sont toujours responsables.

Pour le propriétaire, les choses sont simples, il doit simplement prouver qu’il y a eu un incendie pendant la durée du bail.

 

    L’assurance des dommages et l’assurance de personnes :

La première vous permet d’obtenir une indemnisation en cas de sinistre et la deuxième, couvre les risques relatifs aux individus (les accidents corporels, l’invalidité, …).

La protection de responsabilité regroupe la responsabilité civile, la responsabilité professionnelle, ou encore la responsabilité civile familiale.

Et la protection des biens, couvre les dommages causés aux véhicules, et la protection des biens meubles ou immeubles…

On distingue 2 niveaux de garanties dommages, qui sont la garantie dommages tous accidents et la garantie dommages collisions.

En cas d’accident responsable avec la présence d’un tiers identifiable, la garantie dommages collisions permet à l’assuré de bénéficier d’une indemnisation.

Et dans le cas d’un accident responsable en l’absence de tiers, c’est la garantie dommages tous accidents qui permet aux assurés de bénéficier d’une indemnisation.

 

Défi de la grande distribution

Les enjeux pour les supermarchés :

Pour avoir un grand nombre de clients c’est indispensable d’avoir ces quatre enjeux : la proximité, la praticité, un bon service et le plus important la disponibilité des produits.

Récemment, les supermarchés ont compris que plus leurs établissements sont bien entourés de service plus ils font recette et sans oublier bien sûr la propreté qui représente un élément essentiel. Pour le consommateur « la propreté et l’hygiène » sont des critères fondamentaux pour le choix du magasin ; une propreté vivante met en valeur les produits d’une manière authentique, soignée et sensuelle. En plus il donne aux clients un sentiment de sécurité et d’orientation.

Celui qui ne veille pas à la propreté de ses magasins ; les rayons, les sols, les vitrines et fenêtres ou ses produits ne sont pas présentés d’une manière claire et ordonnée risque l’irritation de sa clientèle.

On donne l’exemple de « Géant » le magasin le plus visité en France et au monde, grâce à ses compétences tout en sachant qu’il possède tout ce que le client a besoin (niveau qualité et quantité).

Il faut aussi avoir une bonne relation avec les visiteurs, il faut être toujours à l’écoute et voir leurs besoins déclarés et même identifier les non déclarés, l’essentiel c’est de garder le consommateur prioritaire.

Un hypermarché équipé d’une galerie marchande bien équipé avec plusieurs métiers donne plus de clients et augmente le chiffre d’affaires.

Le relooking aussi du magasin crée une meilleure ambiance et comme ça les courses deviennent en quelque sorte une aventure ou pourquoi pas une fuite agréable hors du quotidien.

Du coup il peut assurer une croissance significative pour le magasin.

Les points forts pour attirer le client :

Pour bien attirer le client, il faut faire des progrès et inventer des nouvelles idées.

Y en a des centres commerciaux qui ont fait des innovations et ont facilement réussi puisque ça ne demande pas grand-chose juste le temps, la discipline mais surtout une bonne stratégie.

On trouve en tête de liste le groupe Casino qui fait toujours l’initiative, c’était le premier magasin qui a fait la distribution virtuelle, il a donné à ses clients la possibilité de scanner les étiquettes des produits, remplir leur panier virtuel et payer via une application mobile « m-Casino NFC » et choisir le mode de livraison adapté à leur emploi du temps. Ce dispositif donne l’accès aux clients pour avoir plus d’informations sur le produit acheté.

Cette technologie aide surtout les gens qui sont pressés ou n’ont pas le temps pour sortir faire les courses et surtout pour les personnes qui sont accros à la technologie comme les étudiants.

C’est un service supplémentaire qui fluide les achats et fidélise la clientèle (rapide, simple et efficace) « le gain du temps c’est une priorité ».

De nos jours, plus de 20 millions de Français sont équipés de smartphone et tablette donc le payement via mobile va faciliter la tâche pour eux et favorise l’achat d’impulsion.

L’installation d’un supermarché virtuel attire des nouveaux clients, en plus ils auront le droit d’avoir des coupons et des offres personnalisées qu’ils peuvent utiliser aux magasins.

C’est une forte volonté de ce secteur à développer un commerce de précision capable de répondre aux attentes diverses et personnalisées des clients.

 

 

 

 

 

Les droits fondamentaux

 

Il y a deux principaux textes qui parlent des libertés et droits fondamentaux qui sont :
• La Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789
• La Préambule de la Constitution de 1946
Ils sont à la base de la démocratie.

Les droits inhérents à la personne humaine :

L’égalité (égalité des sexes et égalité devant la loi), la propriété, la sûreté, droit au travail, l’accès à la culture, la justice, l’impôt et le droit à la protection de la santé…
Donc chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré qui consacre le principe de précaution.
L’existence de la liberté individuelle, la liberté d’opinion et la liberté d’expression sont les principes de la liberté.

Déclaration universelle des droits de l’homme :

Commençons par la liberté du travail qui est garantie, chaque personne a le droit d’avoir un travail “La liberté du travail est garantie. Son exercice est réglementé par la loi.
La priorité est assurée aux Monégasques pour l’accession aux emplois publics et privés, dans les conditions prévues par la loi ou les conventions internationales” Article 25.
“Toute personne peut défendre les droits et intérêts de sa profession ou de sa fonction par l’action syndicale” Article 28.
L’accès à la culture, c’est l’une des conquêtes majeures de la pensée libérale, la liberté du culte est le corollaire de la liberté de conscience “ La liberté des cultes, celle de leur exercice public, ainsi que la liberté de manifester ses opinions en toutes matières sont garanties, sauf la répression des délits commis à l’occasion de l’usage de ces libertés.
Nul ne peut être contraint de concourir aux actes et aux cérémonies d’un culte ni d’en observer les jours de repos” Article 23.
Le droit à la propriété privée est un acteur fondateur de la société civile, “la terre appartient à tous” « La propriété est inviolable, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige évidemment, et sous la condition d’une juste et préalable indemnité”, selon la déclaration universelle des droits de l’homme, ce droit est considéré comme “inviolable et sacré”.
“Le domicile est inviolable. Aucune visite domiciliaire ne peut avoir lieu que dans les cas prévus par la loi et dans les conditions qu’elle prescrit” article 21.
Chaque individu dans la société a le droit à la protection de la santé et à la gratuité de l’enseignement public “les Monégasques ont droit à l’aide de l’État en cas d’indigence, chômage, maladie, invalidité, vieillesse et maternité, dans les conditions et formes prévues par la loi” article 26.

La justice :

Il assure l’exécution de ses jugements pour ne pas fragiliser sa sécurité judiciaire.
La liberté est garantie avec cette juridiction qui occupe une place importante historiquement.
“Les obligations, droits et garanties fondamentaux des fonctionnaires, ainsi que leur responsabilité civile et pénale, sont fixés par la loi” Article 51.
“Nulle peine ne peut être établie ni appliquée qu’en vertu de la loi.
Les lois pénales doivent assurer le respect de la personnalité et de la dignité humaine. Nul ne peut être soumis à des traitements cruels, inhumains ou dégradants.
La peine de mort est abolie.
Les lois pénales ne peuvent avoir d’effet rétroactif” Article 20.
Pour vivre dans une société démocratique, il faut bien respecter les droits et les libertés de l’homme.

 

 

Présidentielle 2017 : Quels sont les droits légitimes du président de la république Française ? 

Date du premier tour des élections, infos utiles, vote utile, déclaration de patrimoine, mise en examen, sondage, candidat à présidentielle 2017, sondage…ces termes politiques envahissent depuis un bon moment nos écrans et les premières pages des journaux et des magazines.

Les élections présidentielles auront lieu le dimanche 23 avril 2017 ensuite le dimanche 7 mai 2017. D’ici quelques semaines les français choisiront le huitième président de la  République Française. Quel est le rôle de ce dernier ? Et quels sont ses pouvoirs ?

 À quoi ça sert, un président de la République ?

Le président de la république a-t-il vraiment tous les pouvoirs ? En France, le président de la république est élu pour cinq ans (un régime quinquennat). Comme il est le chef de l’Etat, on pense qu’il a de nombreux pouvoirs, par exemple, qu’il dirige la politique du pays en proposant des lois. Et bien la constitution n’a jamais contenu une loi qui offre au président le pouvoir de mettre des lois à sa guise. Toujours d’après la constitution, le président de la république ne joue pas le rôle d’un chef mais plutôt d’un arbitre. Ainsi, il signe les actes de promulgation des lois pour attester qu’elles ont été adoptées par les Députés et les Sénateurs et il peut toutefois saisir le Conseil Constitutionnel en cas de doute sur le respect de la constitution.

Quelles sont les relations du Gouvernement avec le président de la République ?

Ces actes, sont également contre signés par le gouvernement, et plus précisément le Premier-Ministre et les ministres concernés par cette loi. C’est donc bien, le gouvernement qui dirige la politique du pays.

Si le gouvernement jouit de cette légitimité, c’est parce qu’il est responsable de devant l’Assemblée Nationale toute en sachant qu’elle peut à tout moment l’exclure de son poste si elle n’est pas satisfaite de lui. C’est notamment le cas, quand le gouvernement n’est pas de la même couleur politique que la majorité des députés. Dans ce cas, le président est obligé de reformer un gouvernant accepté par la majorité des députés.

En effet, quand l’Assemblée Nationale et le gouvernement sont du même bord politique que le président, ce dernier prend plus de liberté avec la constitution.

Il se permet par exemple de proposer des lois ou de choisir des ministres tout en sachant que c’est le rôle du Premier-Ministre. C’est de ce contexte que s’est fondée la « Pratique Présidentialiste ».

En revanche, en cas de cohabitation, c’est-à-dire de désaccord politique entre l’Assemblée Nationale et le Gouvernement avec le Président, on applique bien plus strictement la constitution.

Que signifient pouvoirs d’exception ?

Enfin, le président de la France dispose de pouvoirs exceptionnels en cas de crise majeur (guerre, terrorisme, catastrophe naturel…), ce qui signifie qu’il peut prendre toutes les mesures exigées par les circonstances. Par ailleurs, en tant que chef des armées, il est le seul détenteur du feu nucléaire.

D’ici quelques semaines, les français vont élire pour leur nouveau président et donneront tous ces pouvoirs à la personne à laquelle ils font le plus confiance.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La restauration collective promet d’introduire 20% de produits bio dans ses menus

Les produits bio et locaux commencent à gagner de l’importance dans le régime alimentaire des français, ainsi les professionnels de la restauration collective ont commencé à intégrer ses produits dans les repas qu’ils offrent à leurs communes. Le 23 Novembre l’assemblée nationale a voté pour intégrer les produits locaux et les produits bio dans le domaine de la restauration collective et ce, suivant les taux respectifs de 40% et 20% à partir du premier Janvier 2020.

« Ce que nous mettons dans nos assiettes à une incidence forte sur l’aménagement de nos territoires, sur les emplois locaux, agricoles et artisanaux, sur notre environnement social et écologique et pour notre santé physique et psychique. Les enjeux sont vitaux pour l’avenir de l’humanité sur la planète et pour la préservation de notre souveraineté alimentaire », a souligné Brigitte Allain, l’une des auteurs de l’amendement.

D’ailleurs plus grandes enseignes de la restauration collective en France se sont mis au bio depuis un bon moment. Le groupe Elior dirigé par l’ex directeur du cabinet de Ministre des PME est l’un des acteurs les plus encourageant de ce projet.

« Offrir à nos convive une alimentation saine, de qualité et avec le même régal des plats habitués est l’une de nos plus grandes préoccupations. » Affirme le responsable de développement d’Elior Group.

Cette décision a été adoptée le 22 décembre pour correspondre à la loi égalité et citoyenneté. « C’est le travail de plusieurs mois qui est aujourd’hui inscrit dans la loi. Cette mesure soutient l’alimentation de proximité et la transition écologique de l’agriculture. Elle était souhaitée par 76% des Français », a précisé Allain.

Une promesse prometteuse pour les gourmands et les gourmets

Ce projet vient de renforcer la politique appliquée par l’Assemblée et qui ambitionne de mettre en avant la consommation des produits locaux. Il s’agit de tout une stratégie qui a été mis en place part Allain en 2015, et qui vise à ajouter le cadre territorial au secteur de l’alimentation en France. Ce projet de « si on manger local ? » a été repris par le Sénat.

Aujourd’hui cette disposition s’inscrit dans le projet de loi baptisé « égalité et citoyenneté ». Toutefois, cette disposition a été annulée par la chambre haute. Ce recul a été désapprouvé par l’association Agir pour l’environnement et la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), qui ont rassembler près de 49.000 signatures en deux jours.

 

Le Big Data et le numérique pour la croissance de l’imagerie médicale

L’industrie de l’imagerie médicale vit dans une période de transition marquée par l’émergence de nouvelles techniques et innovations dans le secteur qui doit s’adapter à une problématique d’écoulement de ses produits, notamment sur le marché européen où les budgets accordés pour la santé sont de plus en plus limités. Dans un marché mondial estimé à 28 milliards de dollars, les sociétés doivent s’adapter aux nouvelles exigences du secteur avec l’entrée en jeu du numérique et le Big Data dans la conception de plusieurs nouveaux produits.

Une croissance dans un marché plein de contraintes

Malgré les difficultés commerciales qui existent dans le marché de l’imagerie médicale, plusieurs sociétés investissent dans la recherche et développement afin de créer de nouveaux produits. En France, le groupe Acteon, est parmi les premiers à avoir travaillé sur des appareils connectés pour s’adapter au marché. Depuis la nomination de l’ancienne présidente de Lundbeck France, le groupe Acteon est devenu 7ème mondial de l’imagerie médicale.

Pour contourner les différentes contraintes du marché, les industriels se sont mis à jouer sur le coût de fonctionnement. Certains d’entre eux ont ajusté leurs dépenses, d’autres ont mis au point des technologies à faible consommation d’énergie. Chez Siemens Healthineers, la nouvelle IRM « Magneton Sempra » se distingue par sa faible consommation d’énergie (30% moins que les autres IRM). Chez GE Healthcare, on a développé une technologie qui fait passer la dépense en hélium – nécessaire pour le refroidissement de l’IRM – de 2000 litres à 20 litres seulement ce qui fait d’énormes économies pour le compte de l’entreprise.

Les défis de l’ère du numérique

Dans un monde où la haute technologie s’est imposée comme vecteur essentiel de croissance, l’industrie médicale ne peut que suivre la tendance. Les professionnels du secteur travaillent donc sur le Big Data pour développer des logiciels adaptés aux exigences du marché. Ainsi, Siemens, Philips et GE Healthcare ont investi dans la création de logiciels pour mieux gérer les flux de patients, faciliter la gestion financière des centres d’imagerie ou des applications pour faciliter l’interprétation des résultats d’un IRM.

L’introduction du numérique dans l’industrie médicale, dans toutes ses disciplines, a permis de développer de moderniser le secteur. Les industriels anticipent désormais une croissance de la radiologie interventionnelle, c’est-à-dire le développement de la technologie de l’intervention chirurgicale guidée par l’image.

 

Les motifs de la croissance de la création d’emplois en 2016

Si la croissance de l’économie française reste toujours limitée, les chiffres de la création d’emplois pour l’année 2016 ont été tout à fait remarquables. Grâce au dynamisme du secteur privé, notamment à travers la poussée de l’intérim, la France a créé près de 190000 emplois durant cette année, soit pratiquement le double de l’année 2015. Pourtant, quelques secteurs d’activité restent toujours à la traine et n’affichent cette même amélioration. Pour analyser les tendances et les motifs de la croissance de l’emploi en France, Philippe Jeannerot, administrateur judiciaire et expert en économie, nous donne son avis sur quelques indices.

D’après les chiffres révélés par l’Insee, la France a créé 187200 emplois nets dans les secteurs marchands non-agricoles en 2016 ce qui se présente comme un record jamais vu depuis l’année 2007. Dans un contexte économique peu stable, ce chiffre met en évidence deux aspects contradictoires : la croissance de l’intérim et la perte d’emplois dans l’industrie et la construction.

La croissance de l’intérim

Alors que la création d’emplois est un outil clé pour la croissance du pays, comme le pense notre expert Philippe Jeannerot, la France devra se féliciter pour avoir créé deux fois plus d’emplois en 2016 qu’elle a fait en 2015 (100000 emplois). Grace à un quatrième trimestre très actif avec la création de 54400 postes (+0,4% par rapport au troisième trimestre), l’économie française conclut ainsi son 7ème trimestre consécutif en hausse. Ceci a même fait objet de l’éloge du ministre du Travail Myriam El Khomri : « confirmation du dynamisme des créations nettes d’emploi dans les secteurs concurrentiels ».

Dans le secteur privé, la poussé de l’intérim explique cette accélération du rythme de la création d’emplois. En effet, sur les trois derniers mois, l’intérim a progressé de 6,1% créant ainsi 37600 postes supplémentaires, alors qu’il a bondi de 12% (+70200 emplois) sur toute l’année.

L’industrie et la construction fléchissent

consultation d’annonces emploi

Si l’intérim se comporte bien, les secteurs de l’industrie et de la construction ne semblent pas en mesure de suivre la tendance. En effet, ces deux domaines d’activités perdent plus d’emplois qu’ils en créent. En industrie, le dernier trimestre 2016 a enregistré une perte de 5500 emplois contre 24900 postes perdus sur toute l’année. De même pour la construction où on a perdu 1088 emplois en 2016, dont 2200 dans les trois derniers mois de l’année. Toutefois, cette progression de la création d’emplois explique bien la légère baisse du taux du chômage par 0,2 point en 2016.

 

Les conseils d’or Optic 2000 pour prendre soin de sa santé auditive et visuelle

Souhaitant aider au mieux les personnes souffrantes de troubles visuels et auditifs, le groupe optique dirigé par Didier Papaz et Yves Guénin ne cesse de chercher les astuces préservant la bonne santé visuelle et auditive.

D’après une étude effectuée par l’Observatoire du Groupe Optic 2000 et présidée par le secrétaire général du groupe Yves Guénin, la santé auditive et visuelle des jeunes et des moins jeunes s’est dégradée au cours de cette décennie.

La même étude a dévoilé les causes des perturbations visuelles et auditives chez les adolescents. Ces troubles sont le plus souvent causés par l’omniprésence des gadgets électroniques et la multiplication des écrans, des casques et des écouteurs.

Seulement ¼ des sondés déclarent qu’ils sont attentifs aux enjeux de la surexposition au bruit et à la lumière artificielle.  Ces chiffres de ce sondage inquiètent Optic 2000, le leader de la distribution optique en France.

Dans le but de sensibiliser les français sur la gravité de la situation et préserver la santé visuelle et auditive, Optic 2000 a publié quelques conseils à prendre en considération.

1.       Calculer ses nombres d’heures devant l’écran

Les jeunes d’aujourd’hui sont de plus en plus accro aux ordinateurs et aux gadgets électroniques. En moyenne un adolescent passe de 4 à 5h par jour devant son ordinateur. Migraine, maux de tête, manque de sommeil, troubles visuels, sécheresse de l’œil, stress, dépression… sont autant de problèmes causés par la forte utilisation des écrans.

Pour bien dormir et limiter les risques auditifs et visuels, Optic 2000 conseille les jeunes d’éteindre leurs ordinateurs, TV, smartphone, tablette…, de diminuer le temps passer devant l’écran et surtout de passer un peu de temps à la lumière naturelle.

 

2.       Ajuster le réglage de la luminosité et le contraste

En fonction de votre environnement et de votre exposition à la lumière, vous devez régler la luminosité et le contraste de votre ordinateur.

Il suffit d’observer attentivement le fond blanc de l’écran, s’il la lumière vous paraît agressive, n’hésitez pas à la diminuer. Le réglage de la luminosité et le contraste pourra diminuer les effets de l’écran et de son utilisation excessive.

 

3.       N’oubliez de prendre une pause toutes les 30 minutes

Optic 2000 conseille tout utilisateur d’ordinateur au travail et tous les jeunes de prendre une pause de quelques minutes après toutes les 30 minutes de concentration.

 

4.       Favorisez un volume raisonnable en utilisant les écouteurs et les casques

Ecouter de la musique trop longtemps et trop fort peut causer divers problèmes auditifs notamment les acouphènes. Il est conseillé de régler le volume de votre ordinateur et de baisser la voix en utilisant des écouteurs ou des casques.

Il s’avère que près de la moitié des personnes interrogées avouent qu’un volume très élevé est un moyen très efficace pour se défouler.

5.       Limitez les heures d’écoute

Pour les accros à la musique et ceux qui ne peuvent se concentrer ni se détendre sans des écouteurs aux oreilles, il est nécessaire de régler le volume de votre musique et surtout de diminuer les heures d’écoute.

 

 

La liste des femmes françaises les plus influentes en 2016 ?

Récemment, le fameux magazine d’information hebdomadaires, Time a publié un numéro contenant le classement des personnalités les plus influentes en France, parmi ces dernières un bon nombre de femmes de tous les domaines et les spécialités.

Ce classement dévoile les noms des femmes les plus médiatisées et les plus actives sur les réseaux sociaux, créant des polémiques et attirant l’attention des français.

Qu’elles soient politiciennes, artistes, chefs d’entreprise, femmes d’affaires… la liste ci-dessous vous présente une panoplie de domaines d’activités des femmes les plus influentes cette année et les plus citées dans les médias traditionnels ainsi que sur les réseaux sociaux.

 

Faites-vous une idée des noms et de ses heureuses élues ?

Intelligente, polyvalente et rigoureuse, la femme est à même d’exceller dans tout ce qu’elle l’entreprend et dont l’humanité entière ne peut s’en détacher.

Le poids de la femme dans la société moderne a évolué. La femme d’aujourd’hui passe de la position de femme au foyer à la position de femme active présente dans tous les secteurs d’activités et influentes sur tous les sujets.

Femmes entrepreneures de l’année 

Dans le domaine entreprenariat, Delphine Ernotte la présidente de France Télévisions occupe la première place de ce classement de 749 femmes à savoir Stéphane Pallez, Elisabeth Borne…

Entrepreneure de formation et passionnée par la communication et l’univers de l’audiovisuel Delphine Ernotte, est considérée comme référence en France et dans le monde entier.

La politique et la femme française

La politique attire de plus en plus des femmes françaises, symbole de liberté et de culture. Les Françaises avaient et auront pour toujours un rôle important dans le secteur politique. Depuis les années 40, les femmes ont réussi à prendre part au discours politique français et imposer leurs avis.

En ce qui concerne le classement des femmes politiciennes, Ségolène Royal, la Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, qui occupe la première place vue qu’elle a été la plus citée dans les médias et la plus active sur les réseaux sociaux. Juste après on trouve Marisol Touraine la ministre de la Santé, puis Anne Méaux la femme politicienne par excellence. La femme d’affaires française, Anne Méaux a été un sujet d’actualités cette année, est même nommée « l’influente de François Fillon ».

La présence de la femme dans l’univers médiatique 

En ce qui concerne le milieu de l’audiovisuel, c’est Claire Chazal qui tienne la première place. Avec une carrière professionnelle de 36 années, l’ancienne présentatrice du JT de TF1 ne cesse de faire preuve de son habileté et de sa passion.

Pour les réseaux sociaux, c’est chroniqueuse marocaine Valérie Bénaïm qui attire le plus d’audience grâce à l’émission « Touche pas à mon poste » proposée par D8.