Investissement : les risques à connaître avant d’investir dans les SCPI

Malgré que les placements en parts des sociétés civiles de placement immobilier présentent plusieurs avantages, il est conseillé de ne pas y investir tout son patrimoine. En effet, à l’instar de tous les placements, investir dans les SCPI comporte des risques. 

Bien que ce type de placement est un investissement dans l’immobilier (murs, bureaux, hôtels, …),  et c’est un actif connu comme étant sûr, les sociétés civiles de placement immobilier ne sont pas sans risque. Selon Christophe Peyre, qui dirige l’activité immobilière au sein de la société de gestion vicennale, A Plus Finance, les SCPI varient selon la demande du marché, c’est pour cette raison que l’investisseur peut perdre son patrimoine investi.

Afin de limiter les risques de perte, il est intéressant de savoir les principaux critères dont l’investisseur doit en tenir compte.

Faire attention à la liquidité

Il est important de savoir que les parts des sociétés civiles de placement immobilier investissent essentiellement dans l’immobilier. À l’opposé des idées reçues, ce type d’investissement ne bénéficie pas de la même liquidité que les valeurs mobilières, qui sont négociables à tout moment.

En effet, si l’investisseur a besoin de vendre ses parts de sociétés civiles de placement immobilier, il devra attendre quelques semaines voir quelques mois, afin de récupérer ses fonds investis. Les sociétés de gestion telles que A Plus Finance, ne garantissent pas la disponibilité de la liquidité de l’investissement. Puisqu’une société de gestion ne porte pas systématiquement acquéreur des parts que les associés veulent vendre. Toutefois, elles aident les contribuables à trouver un acquéreur. Si l’investisseur tente de céder ses parts durant une crise (plus de vendeurs que d’acquéreurs) ses parts peuvent rester bloqués au niveau de la société de gestion durant une période indéterminée.

Comment limiter les risques ?

Selon les experts des investissements, il est recommandé de choisir des sociétés civiles de placement immobilier appartenant à des groupes d’assurance ou bancaire ainsi, l’investisseur peut limiter le risque d’illiquidité puisque les SCPI collectent l’épargne au niveau de leur réseau de clients. Il est aussi conseillé d’investir à travers un contrat d’assurance vie, dans ce cas, l’investisseur peut garantir que le risque d’illiquidité n’existe pas car la compagnie d’assurances assure la contrepartie.

Faire attention au marché immobilier

En acquérant des parts des sociétés civiles de placement immobilier, l’investisseur choisi d’investir indirectement dans l’immobilier. Par conséquent son patrimoine subit les conséquences de l’évolution des marchés immobiliers. Il est important de rappeler qu’investir dans les SCPI permet d’avoir des rendements réguliers sur le long terme, mais ne permet pas d’avoir des fortes plus-values.