Jean-Pierre Mangiapan se prépare aux municipales de 2020

L’ancien 1 er adjoint au maire durant la mandature de 2008 et 2014, et actuel conseiller de l’opposition durant cet mandat, Jean-Pierre Mangiapan a annoncé sa candidature de nouveau pour les municipales à la tête de la liste « J’aime Villefranche ».

Est-ce une revanche pour les municipales de 2014 ?

Après l’annonce du maire sortant Christophe Trojani qui brigue un nouveau mandat pour la maire de Villefranche-sur-Mer, tous les villefranchois se retrouvent dans une situation de déjà vu. Le candidat favori et enfant de la commune a tout de même affirmé que cette élection n’est absolument pas une revanche des municipales de 2014. Ayant élaboré un programme suite à une large concertation participative, Jean-Pierre Mangiapan assure que ces priorités sont la sécurité des villefranchois et le dynamisme du centre ville de la commune.

Les premières mesures de Jean-Pierre Mangiapan dans sa commune

Avec un bilan qui est assez négatif pour le maire sortant, le candidat de la liste « J’aime Villefranche » est bien motivé pour ces municipales.
Promettant de ne pas augmenter l’impôt local quoi qu’il arrive, le conseiller de l’opposition propose un programme composé de dix projets issus essentiellement d’une large concertation participative, fruit d’une dizaine réunions thématiques.

Selon Fédéric Ledeux qui a rejoint l’équipe de l’ex 1er adjoint de Gérard Grosgogeat, parmi les premières mesures qu’il mettra en place, la mise en place d’un plan quinquennal de réfection des voiries avec la Métropole. En outre, Mangiapan veillera à la création une force d’action efficace et rapide afin de faire de Villefranche une ville propre.

Par ailleurs, s’il est élu maire de la commune, il ferait un recensement des logements vacants tout en mettant en place des conventions entre les propriétaires et la commune.

Du nouveau dans l’équipe Mangiapan

Le conseiller de l’opposition candidat aux municipales de 2020 a annoncé l’arrivée de Fédéric Ledeux, l’un des piliers de l’équipe Cirasa qui a refusé en 2014 la fusion des deux listes. Cette annonce est-ce une réponse à Richard Conte qui a rejoint l’équipe de Christophe Trojani ?… À faire à suivre.