La marque Hublot collabore avec des artistes français

À l’occasion du salon international de l’horlogerie de luxe qui a eu lieu dans la capitale mexicaine, la marque d’horlogerie suisse a affirmé sa collaboration avec le célèbre artiste et sculpteur français, Richard Orlinski, en habillant le garde-temps de la classic fusion aerofusion chronograph avec des facettes de céramique colorées soigneusement par l’artiste avec les couleurs de l’espoir et de l’indépendance, un hommage dédié au Mexique.

Hublot love art

Dans le cadre de son projet qui vise à encourager l’art et les artistes contemporains, Hublot, la marque d’horlogerie suisse a choisi de collaborer avec plusieurs artistes dont Maxime Plescia-Büchi et Shepard Fairey ainsi que le célèbre artiste et sculpteur français, Orlinski.
Le célèbre sculpteur et artiste français, dont les œuvres sont le plus vendu au monde, Richard Orlinski, est connu pour son amour aux couleurs assez vives et aux résines qui imprègnent ses sculptures. Toutefois, pour la première fois, l’artiste a choisi d’imprégner la céramique de la nouvelle œuvre de Hublot en vert. La nouvelle Classic Fusion Aerofusion Chronograph, qui est créée spécialement à l’occasion du salon international de l’horlogerie de luxe à Mexico, s’est affirmée grâce à son look biseauté en présentant plusieurs facettes et arrêtes, confirmant ainsi son originalité en s’imprégnant d’un vert assez stylé.

Édition spéciale

Cette édition spéciale portant les couleurs du drapeau du Mexique, qui est une réelle œuvre d’art porter au poignet, est limité à seulement 30 exemplaires.
Avec son boîtier arborant 12 facettes, le nouveau chef d’œuvre du célèbre artiste français est taillé dans une céramique verte entourant les trotteuses de couleur rouge. Le sculpteur a opté pour ces couleurs afin de rendre hommage au Mexique, ainsi qu’à son histoire. Si la couleur rouge symbolise l’union, la couleur verte contenu dans le drapeau du Mexique symbolise l’espoir et l’indépendance.

Ayant un fond saphir, la montre automatique est ornée des deux figures emblématiques du drapeau du Mexique, le serpent et l’aigle. Les deux figures sont facettés à la Richard Orlinski, rappelle la sculpture que l’artiste français a révélé pour la première fois durant le salon international de l’horlogerie de luxe à Mexico.
Le CEO de Hublot, Ricardo Guadalupe, a affirmé que c’était un honneur pour la marque suisse, qui aime tant le Mexique, de pouvoir collaborer avec l’artiste français qui compte parmi les meilleurs sculpteurs au monde.

Posted in Art