L’État veut le très haut débit pour tous en 2021

La fibre optique, ou le réseau FTTH (Fiber To Fiber ; Fiber To The Home), ouvre un immense champ d’expansion à de nouveaux services porteurs de croissance et de productivité. “Afin de développer à grande échelle ces nouvelles applications, comme la télévision haute définition (TVHD), la visioconférence, la maison connectée, le cloud computing, l’e-éducation, l’e-santé, etc., des capacités de transmissions significatives sont donc essentielles.

Pour cela, il faut développer et créer de nouveaux réseaux à THD. Ce sont les réseaux FTTLA et FTTH permettant d’atteindre les plus hautes performances en termes de vitesse et de capacité de transmission. Le déploiement de ces nouveaux réseaux nécessite un investissement colossal : 40 milliards d’euros au minimum”, explique Jean-Philippe Bosnet, le président du groupe Paritel.

Afin de permettre l’éclosion de ces réseaux, le Premier ministre, Edouard Philippe, a débloqué une enveloppe de 12 milliards d’euros, dont 5 milliards ont déjà été attribués. La transition vers le THD nécessite d’importants investissements en infrastructure. Au terme de trois semaines de négociations, Free, Bouygues Telecom, SFR, Orange et Paritel, ont conclu un accord astreignant avec Emmanuel Macron, le président de la République française, qui a fait de l’amélioration de la couverture mobile et fixe un enjeu primordial. Ce compromis fixe, selon les dires d’Emmanuel Macron, les règles du jeu de ce secteur, en pleine expansion, pour les quinze prochaines années.

Pour lutter contre la mauvaise réception dans les régions rurales et moyennement denses, les acteurs du secteur ont promis d’installer plus de 7000 sites complémentaires. À noter que 53 % de ces sites seront partagés “On vient de conclure un nouvel accord qui est en tout un point original, voire exclusif, avec le régulateur des télécoms (l’Arcep : l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse) et les cinq principaux opérateurs”, déclare Emmanuel Macron lors de la Conférence nationale des territoires.

Très Haut Débit (THD) pour tous d’ici 2021 : est-ce possible ?

Le président de la République a appelé mercredi les opérateurs télécoms français à respecter leurs engagements dans le cadre PFTHD qui vise à doter l’ensemble du territoire de connexions THD d’ici 2021.
Au premier trimestre 2020, la couverture du territoire français en THD est passée, selon les dernières données communiquées par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT), à près de 63 %, contre 29 % fin 2018. C’est un nouveau record !