Municipales : c’est le dernier jour pour s’inscrire sur les listes électorales

Ce mardi 11 février est le dernier jour pour s’inscrire sur les listes électorales françaises et pouvoir voter pour les municipales de mars 2020.
Les modalités d’inscription sont trop simples. Le plus pratique est de remplir le formulaire (Cerfa 4569*898 ; déclaration de candidature – Élections communautaires et municipales) en ligne sur le site du Service Public (service-public.fr). Une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport) et un justificatif de domicile vous seront demandés. Il est impératif de s’inscrire avant la date fixée.
L’inscription est automatique (sous certaines conditions) pour les jeunes de dix-huit ans, ainsi que pour les individus obtenant la nationalité française après 2017.
Les élections municipales, destinées à renouveler l’ensemble des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, sont organisées les samedis 14 et 21 mars 2020.
À quelques jours du scrutin qui aura lieu le mois prochain, la liste de Jean-Pierre Mangiapan, ‘Ensemble faisons gagner Villefranche’, affiche 2 objectifs : renouveler la vie politique et également renforcer son ancrage à cet échelon.
Jean-Pierre Mangiapan, le leader de l’opposition, veut faire prendre à Villefranche “le virage des nouvelles technologies”. Il dédie, dans son programme, tout un pan à la numérisation de la commune. Il veut mettre les applications mobiles au service des villefranchois. Il a donc bien compris l’enjeu des nouvelles technologies (ou des NTIC).

Quel est le mode de scrutin pour les élections municipales ?

Les conseillers municipaux (chargés de régler les affaires de la commune) sont élus pour un mandat de 6 ans renouvelable. Idem pour le maire et ses adjoints.
Le nombre de sièges à pourvoir au sein du conseil municipal dépend généralement de la taille des communes. Cela va de douze sièges pour les villes de 500 habitants à 82 pour celles de plus de 450 000 habitants.
Le maire possède un mandat propre : celui-ci peut être remplacé en cas de révocation de ses fonctions par décision du conseil des ministres ou décision judiciaire et peut démissionner librement, sans provoquer de nouvelles élections municipales.
En tant qu’agent de l’État, le maire remplit des fonctions administratives dont principalement : la création de régies comptables essentielles au fonctionnement des services municipaux ; la fixation des rémunérations et le règlement des honoraires et frais des experts et hommes de loi ; la reprise et la délivrance des concessions dans les cimetières ; la modification ou la fixation des propriétés communales utilisées par les services publics municipaux…
Le maire est titulaire de pouvoirs propres. Il est également le chef de l’administration communale.