Comment va s’organiser le Téléthon 2020, en pleine crise sanitaire ?

Le Téléthon 2020, événement caritatif majeur pour financer la recherche sur des maladies rares, aura bien lieu. Malgré ce contexte si particulier en France, marqué par un reconfinement en vigueur jusqu’au 31 novembre, la 33e édition se déroulera les 6 et 7 décembre 2020 partout en France et sur les antennes du groupe France Télévisions.

Organisé par l’association AFM-Téléthon, cet événement sera particulier cette année à cause de la crise sanitaire liée à la pandémie mondiale du nouveau coronavirus (apparu en janvier dernier en Chine, principalement à Wuhan), pire ennemi de l’humanité. Mais si les organisateurs ont fait part de leur détermination à maintenir le Téléthon 2020, ils ont bien conscience que la situation sanitaire impactera fortement cet événement caritatif, dédié essentiellement à la recherche sur les maladies génétiques rares.

Nagui et Sophie Davant, principaux animateurs depuis 2006, seront de nouveau de la partie, avec pour parrain l’artiste contemporain français ‘Richard Orlinski’. “C’est un grand honneur pour moi de porter cette année les couleurs du Téléthon (permettant de récolter des fonds afin d’aider les personnes en situation de handicap et de financer la recherche sur les maladies rares), d’en être le parrain…”, ajoute-t-il.

Le téléthon 2020 sera digital avec de nouvelles animations

Généralement placé en plein cœur de Lyon, le grand plateau de cette 33e édition sera positionné cette fois-ci à la Plaine Saint Denis. Un plateau aménagé afin d’assurer la distanciation essentielle avec des alvéoles (ce sont des sacs microscopiques du tissu pulmonaire situés à l’extrémité d’une bronchiole, où les échanges respiratoires s’effectuent) dans lesquels pourront s’asseoir les convives.

Les organisateurs ont précisé dans une visioconférence de presse ce jeudi matin, les modalités de l’événement caritatif. Cette année, l’équipe de France TV a pris les devants afin de s’assurer d’avoir le plus de contenus possible. “85 % des reportages ont été déjà mis en boîte”, a ajouté Vilamitjana Philippe.

Le coronavirus impacte directement la mobilisation sur le terrain, parce que les animations ne pourront pas avoir lieu comme d’habitude.

Face à la pandémie mondiale de Covid-19, le Téléthon 2020 sera 100 % numérique.
A dieu les 40.000 animations dans toute la France, mais grande nouveauté, un marathon de streaming jeu vidéo sur Twitch et une tombola permettra de gagner des objets de célébrités et des œuvres d’art. Il sera possible d’enchérir les œuvres d’artistes contemporains français de renom comme Stéphane Cipre, Joachim Romain, Jean Hierro, Marc Calvet, Richard Orlinski, Bolongaro Stéphane et bien d’autres…

Posted in Art

Bandai Namco et l’artiste Richard Orlinski s’associent pour la sculpture Pac-Man

Bandai Namco a récemment collaboré avec l’artiste populaire Richard Orlinski et l’entreprise Neamedia pour créer une nouvelle sculpture soignée de l’icône star du jeu rétro, Pac-Man.

Un petit clin d’œil aux jeux des années 80

Pac-Man est sans aucun doute l’une des icônes les plus emblématiques et les plus reconnaissables de tous les jeux vidéo d’hier et d’aujourd’hui. Depuis 1980, le personnage a voyagé des arcades originales du Japon à toutes les formes de médias, y compris une source constante de concurrence ici aux classements de Twin Galaxies. Récemment, alors que Pac-Man approche de son 40e anniversaire, Bandai Namco a contacté l’artiste populaire Richard Orlinski et la société de figurines Neamedia afin de créer une statuette impressionnante à l’effigie de Pac-Man, disponible en pré-commande dés maintenant.

Le Pac-Man by Richard Orlinski a été annoncé le 7 mai 2019 via le réseau social Twitter, ainsi que la chaîne YouTube de Namco. La sculpture elle-même est d’un style qui associe la couleur unique et les styles abstraits du célèbre artiste français à la nature polygonale de Pac-Man et des jeux vidéo. Les sculptures elles-mêmes viennent dans une variante jaune et noire. Ils peuvent être pré-commandés en ligne sans aucune date de sortie annoncée pour le moment. Le prix est fixé à environ 134,99 $ USD.

Un objet de collection

Bien qu’un peu coûteuses, les statues constituent des objets de collection de choix de l’icône du jeu. Chaque statue est livrée avec une boîte soignée contenant plus d’art, de design et les statues elles-mêmes forment une version impressionnante de la variation 3D de Pac-Man. Le design d’Orlinski présente l’esthétique en fil de fer de la modélisation 3D pour les personnages de jeux vidéo, sans parler de rendre justice au look simple, mais toujours reconnaissable de Pac-Man tel que nous le connaissons maintenant.

L’influence grandissante de Richard Orlinski en tant qu’artiste contemporain ne fait que rendre cette pièce avec sa signature d’autant plus intéressante. Il est un autre exemple de fraîcheur de la culture pop et moderne à venir ensemble, un peu comme la collaboration que nous avons récemment vu entre Capcom et Onitsuka Tiger pour faire des chaussures impressionnantes et une peau assortie de caractères Chun-Li avec eux dans Street Fighter V.

Vous pouvez en savoir plus sur l’art d’Orlinski sur son site Web et voir ce que les autres créations et jouets de jeu que Neamedia propose. Qu’est-ce que tu penses ? La collaboration de Bandai Namco et Richard Orlinski, vous convient-elle ou le prix est-il juste un peu trop élevé pour le mettre sur votre manteau?

Posted in Art

Le 27e salon Maison déco, un retour aux années folles

Le parc d’exposition de Colmar a organisé son premier événement depuis le confinement en mettant en place le 27e salon Maison déco. Alors que la pandémie du Covid-19 est encore en propagation dans le continent européen, cette exposition essaye d’apporter de l’espoir aux équipes faisant partie à la filière des métiers de la maison. La 27e édition, qui vient illuminer toute en élégance le quotidien des colmariens, aura lieu du 16 au 19 octobre prochain. Le salon proposerait plusieurs thématiques, en se focalisant sur l’art contemporain, avec des artistes reconnus comme Joan Miro et Richard Orlinski.

Le 27e salon Maison déco

Le parc d’exposition de Colmar a opté de faire son grand retour en lançant l’événement du salon Maison déco, du 16 au 19 octobre prochain. Avec son grand salon qui pourrait accueillir plus de 20 000 visiteurs, le parc annonce son grand retour après les longs mois de fermeture, à cause du confinement imposé par l’expansion de la maladie virale du Covid-19. Le directeur des salons et des foires du parc, Christophe Crupi, a annoncé l’ouverture du parc d’exposition de Colmar durant le mois de septembre dernier en accueillant des assemblées générales et des concours.

À part les mesures de distanciations et les gestes barrières imposées par le gouvernement afin de lutter contre la propagation de la maladie virale, la 27e édition du salon Maison déco ne devrait pas beaucoup changer des éditions précédentes. Christophe Crupi, le directeur des foires et des salons, a tenu à déclarer que le port du masque au sein du parc est obligatoire, en affirmant qu’il y aura plusieurs distributeurs de gel désinfectant au niveau du grand salon, et que le site sera sujet à plusieurs nettoyages réguliers. En outre, il est important de mentionner que le parc a limité le flux des visiteurs à seulement 5 000 personnes. Il est essentiel de rappeler que le tarif d’entrée a été revu à la baisse en devenant à 5 euros au lieu de 6,50 euros.

Plusieurs thèmes

Selon le directeur du salon, le parc d’exposition, accueillerait une exposition particulière dédiée essentiellement au célèbre maître alsacien marqueteur Charles Spindler, ainsi qu’aux artistes de l’art contemporain en collaborant avec la galerie éponyme. Le galeriste, Pierre Audet promet d’exposer des œuvres de haut de gamme comme celle de Benoit Lison-François et de Richard Orlinski.

Posted in Art

La marque Hublot collabore avec des artistes français

À l’occasion du salon international de l’horlogerie de luxe qui a eu lieu dans la capitale mexicaine, la marque d’horlogerie suisse a affirmé sa collaboration avec le célèbre artiste et sculpteur français, Richard Orlinski, en habillant le garde-temps de la classic fusion aerofusion chronograph avec des facettes de céramique colorées soigneusement par l’artiste avec les couleurs de l’espoir et de l’indépendance, un hommage dédié au Mexique.

Hublot love art

Dans le cadre de son projet qui vise à encourager l’art et les artistes contemporains, Hublot, la marque d’horlogerie suisse a choisi de collaborer avec plusieurs artistes dont Maxime Plescia-Büchi et Shepard Fairey ainsi que le célèbre artiste et sculpteur français, Orlinski.
Le célèbre sculpteur et artiste français, dont les œuvres sont le plus vendu au monde, Richard Orlinski, est connu pour son amour aux couleurs assez vives et aux résines qui imprègnent ses sculptures. Toutefois, pour la première fois, l’artiste a choisi d’imprégner la céramique de la nouvelle œuvre de Hublot en vert. La nouvelle Classic Fusion Aerofusion Chronograph, qui est créée spécialement à l’occasion du salon international de l’horlogerie de luxe à Mexico, s’est affirmée grâce à son look biseauté en présentant plusieurs facettes et arrêtes, confirmant ainsi son originalité en s’imprégnant d’un vert assez stylé.

Édition spéciale

Cette édition spéciale portant les couleurs du drapeau du Mexique, qui est une réelle œuvre d’art porter au poignet, est limité à seulement 30 exemplaires.
Avec son boîtier arborant 12 facettes, le nouveau chef d’œuvre du célèbre artiste français est taillé dans une céramique verte entourant les trotteuses de couleur rouge. Le sculpteur a opté pour ces couleurs afin de rendre hommage au Mexique, ainsi qu’à son histoire. Si la couleur rouge symbolise l’union, la couleur verte contenu dans le drapeau du Mexique symbolise l’espoir et l’indépendance.

Ayant un fond saphir, la montre automatique est ornée des deux figures emblématiques du drapeau du Mexique, le serpent et l’aigle. Les deux figures sont facettés à la Richard Orlinski, rappelle la sculpture que l’artiste français a révélé pour la première fois durant le salon international de l’horlogerie de luxe à Mexico.
Le CEO de Hublot, Ricardo Guadalupe, a affirmé que c’était un honneur pour la marque suisse, qui aime tant le Mexique, de pouvoir collaborer avec l’artiste français qui compte parmi les meilleurs sculpteurs au monde.

Posted in Art

BeIn ne transmettra plus les matchs de la Serie A

Alors que la 27e journée de la Série A a commencé avec des rencontres Lecce – AC Milan et Fiorentina – Brescia à huis clos, les matchs n’ont pas été diffusée sur les antennes de la chaîne du beIn sports France. Ces deux rencontres auraient dû normalement être diffusées, toutefois, après la reprise de la compétition italienne, le beIn sports France a décidé de ne plus diffuser les rencontre de Serie A.

La chaîne qatari s’explique

La chaîne qatari, le beIn Media dont le président est Nasser Al-Khelaïfi, a lancé un tweet afin de s’expliquer apurés de ses abonnées. En effet, le beIn Sports, a annoncé que pour des raisons juridiques, il a opté de ne pas transmettre les rencontres de Serie A, le 22 juin dernier, en s’excusant de tout la gêne occasionnée et en espérant que ses abonnées continueront de profiter des divers autres contenus sportifs que propose la chaîne.
Il est évident qu’en terme d’audience la chaîne à un réel manque à gagné, puisque les rencontres post crise sanitaire sont énormément suivis, comme c’est le cas du match Everton et Liverpool qui a été suivi par plus de cinq millions de téléspectateurs, marquant un record d’audience au niveau de Premier League.

Plusieurs autres chaînes pourront sauter sur l’occasion

Ce problème, lié au souci géopolitique entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, pourrait faire le bonheur de plusieurs autres diffuseurs. En effet, si le contrat entre le groupe de Media dirigé par Nasser Al-Khelaïfi, qui est encore valable jusqu’au 2021, venait d’être cassé, d’autres chaînes pourraient profiter de l’opportunité afin d’élargir son catalogue. Comme c’est le cas de Médiapro France, qui pourrait chercher d’autres rencontres à transmettre en plus de la Ligue 1 pour la prochaine saison, en attendant l’arrivée de l’Europa League en 2021.
Puisque le Calcio voudrait régler ce problème avant la fin du mois, la réponse devrait avoir lieu durant les jours à venir, tandis que la saison des rencontres de Serie A terminera fin juillet.

Ramadan 2020 : ce qui change avec le confinement

Le mois de Ramadan 2020, qui correspond à l’année 1441 de l’hégire, doit débuter ce vendredi 24 avril. Un mois habituellement marqué par la rupture du jeûne collective synonyme de réunions conviviales et de grandes tablées, et les prières de Tarawih (prières quotidiennes du soir, exécutées après celle d’Al Isha, durant le mois de Ramadan).
Mais cette année, le mois béni de Ramadan 1441 doit passer en mode confiné, lutte contre le nouveau coronavirus oblige.
Une chose est certaine, le Ramadan 2020 sera vécu autrement cette année.
Le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohamed Moussaoui, a édicté ses recommandations pour la tenue du mois de Ramadan en période de confinement.
Ce dernier enjoint particulièrement à maintenir les mosquées et les salles de prières fermées. Et il incite les musulmans de France à accomplir les prières chez eux.
“Faites la prière dans vos maisons. La fréquentation de la mosquée est un plus, mais n’est pas obligatoire.
C’est l’unique attitude responsable et conforme aux valeurs et aux principes de notre religion dans ce contexte de crise”, ajoute-t-il.
“La pratique du jeûne n’est pas affectée par le contexte actuel”, estime Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, comme d’ailleurs tous les autres responsables religieux : chacun peut jeûner comme il l’entend. La pratique du jeûne dépend individuellement et intrinsèquement de chacun là où il se trouve.

Maintenir le lien grâce aux médias et aux réseaux sociaux

Si la pratique du jeûne (l’un des cinq piliers de l’Islam) ne sera pas impactée directement par le contexte actuel, les rituels de consommation et de prières en seront amplement affectée.
La fermeture des lieux de culte et l’interdiction de tout rassemblement de plus de 5 personnes entraîneraient sûrement la suspension de diverses activités du mois béni du Ramadan dans leurs formats habituels.
Le CFCM, instance créée en 2005 et concourant à la coordination des événements musulmans en France, évoque la possibilité pour les responsables religieux de transmettre des interventions et des messages en ligne, via plusieurs canaux de communication, afin de permettre aux MF de maintenir le lien avec les mosquées. “À l’approche du Ramadan 2020, les appels à la prière vont progressivement reprendre”, annonce le président du conseil.
En se tenant informé des horaires en ligne, il est possible pour les musulmans, notamment les pratiquants, de s’unir par la prière depuis chez eux. Les nouvelles technologies de communication peuvent aussi aider. Des solutions à portée de tous sont disponibles.
L’horaire du Ramadan 2020 de Lyon est disponible sur le site officiel du ministère de l’Intérieur.

Ramadan 2020 : la date du début du mois de jeûne est confirmée

Alors que la maladie du Covid-19 continue à se propager dans l’hexagone, le Conseil français du culte musulman a affirmé depuis le 2 avril dernier, que le mois de jeûne pourrait commencer le vendredi 24 avril prochain. Il est important de rappeler que le ramadan 2020, se déroulerait certainement dans des conditions sanitaires assez particulières en raison des multiples mesures mises en place par le gouvernement afin de limiter la propagation de la pandémie du Covid-19, qui touche encore durement la France.

Les dates de ramadan 2020

Selon le Conseil français du culte musulman, la date du vendredi 24 avril 2020, marquera le début du mois de ramadan 1441, en se fondant sur les calculs astronomiques. Cette date de ramadan 2020, serait très certainement confirmée, par la traditionnelle observation du croissant lunaire qui aura lieu le 22 avril 2020 à la Grande mosquée de Paris.
Selon le président du Conseil français du culte musulman, l’observation serait effectuée comme d’habitude d’une façon physique au niveau de la mosquée dans le respect des mesures de confinement mises en place par le gouvernement ainsi que les différents gestes barrières en vigueur.

Les mesures qu’il faut respecter

D’après Mohammed Moussaou, le président du Conseil du Culte musulman, si le gouvernent annonce une prorogation de la période de confinement dans l’hexagone, la Grande mosquée de Paris, à l’instar de toutes les autres mosquées, respectera les règles mises en place en n’accueillant juste 20 fidèles, tout en gardant la distance réglementaire entre les personnes. Le Conseil français du culte musulman, d’ores et déjà prépare les fidèles à toutes éventualités en veillant au respect de la conduite à tenir.
Dans la perspective d’une prolongation du confinement ainsi que la fermeture des lieux culte durant une partie ou tout le mois de ramadan 2020, le Conseil français du culte musulman appelle tous les responsables, Imams, et savant en Islam, à veiller en usant de tous les moyens possibles afin de maintenir le contact avec la communauté musulmane en France, afin de garder l’esprit du partage du mois sacré en Islam notamment avec les familles les plus fragiles, tout en s’exprimant davantage durant cette période de confinement.

Ramadan 2020 : les étapes à réaliser durant le mois de Chaabane

Il est important de tirer le plus grand profit durant le mois de ramadan 2020, et ce en commençant à sepréparer dés le mois de chaabane, le 8emois du calendrier hégirien.
En effet, d’après le calendrier musulman qui se fonde sur la croissance lunaire, a une grande importanceen Islam. Alors que nous sommes qu’à quelques semaines du début du mois de ramadan 2020, il estimportant de commencer à s’y préparer dés le mois de Chaabane.

Le mois sacré en Islam à nos portes

D’après les Imams et les savants en Islam, le mois de jeûne débutera cette année aux alentours du 23 avril.La date exacte serait fixée suite à la traditionnelle observation lunaire qui aura lieu durant la nuit dudoute, le soir du 22 avril prochain. Constituant, l’un des mois le plus sacré, le jeûne de ramadan est l’undes 5 piliers de l’islam. Le jeûne qui dure tout un mois, s’effectue dés le lever du soleil jusqu’à soncoucher, en, se privant, de boire, de manger, de fumer mais aussi d’avoir des relations sexuelles, tout enveillant à garder un bon comportement avec autrui. Cela constitue la partie physique qui caractérise lemois béni en Islam. Toutefois, le mois de jeûne possède toute une dimension spirituelle. En effet, le moisdu jeûne est une école où l’être humain pourra travailler sur soi-même afin de pouvoir de gérer ses désirstout en se rapprochant et se réformant au mieux à Allah.

Le mois de ramadan, une occasion pour se réformer

Malgré que l’effort de se réformer doit être pratiqué au quotidien dans la vie du musulman, toutefoisdurant le mois de ramadan les fidèles essayent de multiplier les actes d’adoration comme la lecture duCoran, aider les personnes le plus démunies, et à effectuer les prières obligatoires durant les heures de prières de Ramadan 2020.
En effet, durant les quatre semaines du mois de ramadan, le spirituel l’emporte sur toutes les affairesmondaines. C’est pour cela qu’il est important de se préparer à l’arrivée de ce mois béni, puisque on nepasse pas d’une vie qui consacre plus d’importance aux études, au travail, à la recherche d’emploi, qu’à lade méditation et de prière, du jour au lendemain.
Pour ce faire, le centre islamique de la Réunion a annoncé toute une feuille de route qui permettrait auxfidèles de profiter du 8e mois de chaabane, afin de se préparer à mieux accueillir le mois du jeûne et d’êtreprêt à tirer le meilleur profit.

Ramadan 2020 : les dates du début et de fin du jeûne en France connues

La date du début de Ramadan, mois sacré pour les musulmans, est déjà annoncée dans l’Hexagone. En effet, d’après le Conseil théologique musulman de France (CTMF), des calculs ont déjà été effectués par des astronomes (science de l’observation des astres) et mis à disposition du grand public.
Donc, le début de Ramadan 2020, qui correspond à 1442 de l’année hégirienne (AH), est fixé au jeudi 23 avril. Et s’achèvera normalement le vendredi 22 mai. C’est le neuvième mois du calendrier islamique.

À noter qu’une année hégirienne compte 355 ou 356 jours, et est alors plus courte qu’une année tropique (ou année équinoxiale) d’environ dix jours. Le mois de Ramadan commencera donc onze jours plus tôt que l’année précédente (dimanche 5 mai 2019). Toutefois, il est important de rappeler que dans l’Hexagone, comme d’ailleurs dans tous les autres pays, les dates de fin et du début de Ramadan sont toujours annoncées par les autorités dites religieuses. Celles-ci sont sous contrôle.

Dans l’Hexagone, les autorités religieuses, dont le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) et le Conseil théologique musulman de France, profitent de ce mois saint pour inviter les musulmans à multiplier les actes de piété, essentiellement en faveur des plus démunis, des plus pauvres, et aussi les prières. Cette période de jeûne a été instaurée principalement pour célébrer la révélation du Coran, le Livre Sacré des musulmans.

La pratique du jeûne

Pendant le Ramadan, qui dure 29 ou 30 jours, les musulmans, principalement les fidèles, sont invités à s’abstenir de manger, d’avoir des relations sexuelles, de boire et de fumer, de l’aube (Al Fajr) jusqu’au crépuscule (Al Maghrib). Il s’agit de se priver pour favoriser une réflexion et une spiritualité. On peut dire que c’est une forme d’ascétisme (discipline volontaire de l’esprit ou du corps cherchant à tendre vers une perfection) et de contrôle. Mais, à l’heure de la rupture du jeûne (ou Al Iftar), des repas de fête rassemblent généralement les familles et l’activité sociale est beaucoup plus intense.

Il existe évidemment divers motifs d’exemption (ou de dispense) de la pratique du jeûne : les périodes menstruelles des femmes, l’allaitement ou la grossesse, un voyage éprouvant, une santé fragile… Même si les petits enfants sont exemptés, il est recommandé de les y habituer progressivement. “[…] Et quiconque est en voyage ou malade, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours”, verset 185, sourate 2 (Al Baqara).

Attribution de la 5G : l’Arcep dévoile les règles du jeu

Attendu depuis plus de sept mois, le cahier des charges (document devant être – obligatoirement – respecté lors de la conception d’un projet) pour l’obtention des fréquences 5G a enfin été dévoilé ce lundi 23 mars 2020 par le régulateur des télécoms.
Le gendarme des télécoms a présenté ce matin les modalités d’attribution des fréquences 5G, la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, aux opérateurs télécoms (à savoir Orange, Paritel, Bouygues Télécom, SFR et Free mobile).
À noter que ces règles pourront encore être modifiées. Elles sont soumises à consultation publique. “Les règles du jeu prennent en compte les desiderata (les vœux, les souhaits ou les désirs) du gouvernement”, précise Jean-Philippe Bosnet, le président-directeur général du groupe Paritel.
Selon Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, la 5G va révolutionner le monde des télécoms. C’est un tout nouveau réseau mobile avec un débit 30 fois plus performant et plus rapide que la 4G et la 4G+. C’est une connexion d’une qualité exceptionnelle.

Les promesses de la 5G

En effet, cette cinquième génération du réseau mobile promet un débit vingt fois, voire trente fois, supérieur à celui de la 4G, soit 30 Gigabits par seconde. Ça veut donc dire que les sociétés (PME, TPE, etc.) seront en mesure d’être hyper-connectées.
La 5G, ou le réseau du futur, est conçue pour répondre à la connectivité de la société moderne et aussi à la grande croissance des données. Elle favorisera l’essor des objets connectés et de l’agriculture intelligente. “Les objets connectés prendront, d’ici quelques années, une place prépondérante (primordiale, prédominante, etc.) dans notre société”, précise Stéphane Richard, le président du groupe Orange.
La 5G représente, pour les sociétés, l’opportunité d’atteindre une meilleure productivité. Celle-ci va permettre de gagner plus de fiabilité, avec notamment la sécurisation des échanges et des données, plus de rapidité (temps de latence), mais également plus de performances dans les flux d’informations.
Elle va ainsi bouleverser notre société et notre quotidien grâce principalement à de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux usages. Elle devrait offrir une meilleure autonomie”, ajoute-t-il.

L’Arcep, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, a mis en avant l’intelligence artificielle et les réseaux 5G comme des domaines d’innovation indispensables à la mise en place des sociétés dites intelligentes. Les réseaux 5G promettent d’améliorer l'expérience de l’utilisateur final.
“La 5G fera fond sur la réussite des réseaux mobiles 4G, 4G+, 3G et 3G+, qui ont transformé radicalement notre quotidien, en favorisant les nouveaux modèles et services commerciaux”, ajoute le PDG du groupe Paritel.