Quel est le poid de l’islam en France ?

L’islam est, par son nombre de fidèles, aujourd’hui, la seconde religion pratiquée en France. La communauté musulmane française est ainsi la première en Europe.
Pourtant, les différentes cultures musulmanes françaises (s’habiller en muslim classic, boire de Mecca-cola, manger halal, etc.) restent à ce jour encore mal connues.
S’il a cédé provisoirement la place à la pandémie mondiale de coronavirus (apparu en novembre dernier en Chine, principalement à Wuhan) sur la scène médiatique, certainement le débat sur l’émergence de l’islam en France resurgira la toute première occasion.
Combien de radicaux, de mosquées, de pratiquants ? Au-delà des fantasmes, quelques chiffres sur la 2e religion de France.
3. 2 % ? En effet, le nombre exact est plus flou. La loi de la République française interdit formellement de recenser les populations par religion, ce qui empêche d’avoir un chiffre bien précis. En effet, les musulmans de France sont pris en otage entre, d’un côté, les agressions de l’extrême droite et, de l’autre, les pressions des indigénistes et des islamistes. Selon une récente étude, 52 % des jeunes français de moins de 30 ans considèrent que la religion musulmane est incompatible avec les valeurs de la société. Les attaques de Nice comme l’assassinat du professeur Samuel Paty mettent dramatiquement en lumière les campagnes terroristes internationales sur des gens perdus, certainement isolés, mais présents au cœur de la société. L’Hexagone peut ainsi évoquer le bonheur à la plupart des musulmans et inspirer la haine à une minorité d’autres.

 

      L’Islam et la violence

Les idéologues de l’organisation terroriste ‘Etat islamique’, affirment que l’islam n’est pas la religion de paix, mais plutôt celle de l’épée. Mais que dit au juste le saint Coran ?
La question de la violence en islam revient constamment dans les médias. L’islam, plus que les autres religions (à savoir le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme, etc.), serait enclin à la violence pour des raisons qui tiendraient à la personnalité de son fondateur, le Prophète (et Messager de Dieu) Muhammad, ou au texte même du noble Coran.
Dans la révélation coranique, Allah Tout Puissant nous conte la toute première agression de l’Histoire humaine : le meurtre de l’Homme par l’Homme. C’est l’histoire de Caïn et Abel.
En effet, la violence n’est pas un fondement. La religion musulmane légitimise la guerre dans plusieurs cas : redresser des torts, protéger sa propre personne, la sauvegarde de la foi, la protection de l’opprimé, et la défense de la communauté. En tout cas, la violence et l’agression sont strictement interdites.