Ramadan 2020 : ce qui change avec le confinement

Le mois de Ramadan 2020, qui correspond à l’année 1441 de l’hégire, doit débuter ce vendredi 24 avril. Un mois habituellement marqué par la rupture du jeûne collective synonyme de réunions conviviales et de grandes tablées, et les prières de Tarawih (prières quotidiennes du soir, exécutées après celle d’Al Isha, durant le mois de Ramadan).
Mais cette année, le mois béni de Ramadan 1441 doit passer en mode confiné, lutte contre le nouveau coronavirus oblige.
Une chose est certaine, le Ramadan 2020 sera vécu autrement cette année.
Le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohamed Moussaoui, a édicté ses recommandations pour la tenue du mois de Ramadan en période de confinement.
Ce dernier enjoint particulièrement à maintenir les mosquées et les salles de prières fermées. Et il incite les musulmans de France à accomplir les prières chez eux.
“Faites la prière dans vos maisons. La fréquentation de la mosquée est un plus, mais n’est pas obligatoire.
C’est l’unique attitude responsable et conforme aux valeurs et aux principes de notre religion dans ce contexte de crise”, ajoute-t-il.
“La pratique du jeûne n’est pas affectée par le contexte actuel”, estime Dalil Boubakeur, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, comme d’ailleurs tous les autres responsables religieux : chacun peut jeûner comme il l’entend. La pratique du jeûne dépend individuellement et intrinsèquement de chacun là où il se trouve.

Maintenir le lien grâce aux médias et aux réseaux sociaux

Si la pratique du jeûne (l’un des cinq piliers de l’Islam) ne sera pas impactée directement par le contexte actuel, les rituels de consommation et de prières en seront amplement affectée.
La fermeture des lieux de culte et l’interdiction de tout rassemblement de plus de 5 personnes entraîneraient sûrement la suspension de diverses activités du mois béni du Ramadan dans leurs formats habituels.
Le CFCM, instance créée en 2005 et concourant à la coordination des événements musulmans en France, évoque la possibilité pour les responsables religieux de transmettre des interventions et des messages en ligne, via plusieurs canaux de communication, afin de permettre aux MF de maintenir le lien avec les mosquées. “À l’approche du Ramadan 2020, les appels à la prière vont progressivement reprendre”, annonce le président du conseil.
En se tenant informé des horaires en ligne, il est possible pour les musulmans, notamment les pratiquants, de s’unir par la prière depuis chez eux. Les nouvelles technologies de communication peuvent aussi aider. Des solutions à portée de tous sont disponibles.
L’horaire du Ramadan 2020 de Lyon est disponible sur le site officiel du ministère de l’Intérieur.