Ramadan 2021 : le gouvernement assure le contrôle économique dans les marchés durant le mois de jeûne

Avec l’arrivée imminente du mois de jeûne 2021 qui devrait débuter dans seulement quelques semaines, le ministère du Commerce et du Développement des exportations a affirmé la mise en place de plusieurs équipes d’intervention qui assureront le contrôle économique au niveau des marchés.

Selon le communiqué du ministère, près de 200 équipes seront mobilisées afin d’assurer la surveillance et le suivi des produits agroalimentaires et agricoles durant le mois de jeûne.

Contrôle économique dans les marchés

Alors que la date du début du mois de ramadan 2021 devrait être aux alentours du 13 avril 2021, le ministère du Commerce et du Développement des exportations a décidé de mobiliser plusieurs cellules permanentes afin d’assurer le contrôle économique dans les marchés. Ces dernières sont composées de 50 équipes d’intervention rapide, ainsi que de 150 équipes mobiles qui assureront le suivi et le contrôle des produits essentiellement alimentaires.
D’après le programme de contrôle économique mise en place par le ministère du Commerce, le contrôle et la surveillance se concentrera durant la première quinzaine du mois de jeûne sur le suivi des produits subventionnés, les espaces de loisirs, les cafés ainsi que les produits agro-alimentaires et les produits agricoles.
Au cours de la deuxième moitié du mois de ramadan 2021, la surveillance économique englobera aussi les commerces de chaussures et de prêt-à-porter, ainsi que les produits qui sont en relation avec les préparatifs de l’Aïd.

Le programme de contrôle

Selon ce programme de contrôle, les équipes se focaliseront essentiellement sur les surveillances quotidiennes des circuits de distribution afin d’agir efficacement contre les pratiques de spéculation et de monopole ainsi que l’approvisionnement en dehors du circuit légal, la publicité mensongère, la vente conditionnée, le détournement des produits subventionnés …

Par ailleurs, les mécanismes de contrôle seront diversifiés pour pouvoir assurer un contrôle continu même après les horaires administratifs, tout en assurant la couverture de tout le territoire.

Plusieurs bureaux d’opérations régionaux et centraux seront aussi mis en place afin de pouvoir traiter les réclamations des consommateurs. Il est important de mentionner que les différentes commissions régionales de surveillance seront mises en place et la coordination entre les différents gouvernorats et départements concernés.
Les opérations de surveillance viseront les boulangeries, les circuits de distribution, les détaillants, les marchés de gros, les unités de production, les dépôts anarchiques, les dépôts de stockage… Et plusieurs sanctions seront appliquées contre ceux qui transgressent les lois.