Ramadan 2021 : les responsables du ministère assurent que le mois de jeûne sera exceptionnellement cher

Selon des sources du ministère du Commerce et de l’Appui aux exportations en Tunisie, l’institution gouvernementale a organisé le 23 mars dernier une conférence portant sur les prix des fruits et des légumes durant le mois de jeûne 2021.
Il est essentiel de mentionner que les prix des produits alimentaires enregistreront une hausse importante durant le mois de ramadan 2021.

Conférence organisée pour débattre de la hausse des prix des denrées alimentaires

Le 23 mars dernier une réunion a été organisée au sein du ministère du Commerce et de l’Appui aux exportations en Tunisie, afin de débattre les prix des produits alimentaires durant le mois saint en islam.
Sans aborder aucune mesure visant à remédier à la hausse des prix des différents produits de consommation essentiels qui ont été retrouvés sous l’emprise des gangs spécialisés dans la spéculation au niveau des circuits d’approvisionnement et les prix des produits durant cette dernière période, les responsables travaillant au sein du ministère se sont contentés à attribuer cette augmentation des prix à la coïncidence de la période d’intersaison avec l’arrivée du mois de jeûne.

Le haut responsable des prix et de l’approvisionnement des produits alimentaires travaillant au sein du ministère du Commerce, a assuré que durant le mois saint en islam, les tomates et les piments vont enregistrer une volatilité au niveau des prix et de l’approvisionnement, vu que le commerce intérieur se limite durant cette période à la production des cultures sous serre. En outre, à cause de la régression attendue de la productivité suite à la pénurie des engrais chimiques, les prix du piment et des tomates augmenteront.

La hausse des prix des légumes et fruits durant le mois de jeûne 2021

Cette année, le directeur a assuré que le ministère compte mettre en place plusieurs équipes afin d’assurer le contrôle économique des produits alimentaires durant le mois de jeûne. Il est important de rappeler que la date du début du ramadan 2021 serait le 13 avril prochain.
Selon les responsables, il est difficile de maîtriser les prix de certains légumes comme les choux-fleurs, les pommes de terre, les navets, les carottes ainsi que l’oignon. Ils ont indiqué que les viandes blanches et rouges, ainsi que les fruits vont se faire rare au niveau des étals des maraîchers à cause essentiellement de la fin de leur saison de production en avril.